Var : Une deuxième personne infectée par le virus Zika diagnostiquée

MOUSTIQUES Une deuxième personne a été infectée par le virus Zika dans le Var, quelques semaines après le diagnostic d’un premier cas autochtone dans le département

Mathilde Ceilles

— 

Le virus Zika est transmis par les moustiques.
Le virus Zika est transmis par les moustiques. — Jim Damaske/AP/SIPA
  • Une deuxième personne a été infectée par le virus Zika dans le Var, quelques semaines après un premier cas autochtone diagnostiqué dans le département.
  • La zone infestée se trouve à Hyères
  • Les personnes ayant fréquenté cette zone à partir du 1er juillet sont invitées à consulter un médecin.

Deux personnes infectées en seulement quelques semaines, dans un même département. Dans un communiqué de presse, l’agence régionale de santé (ARS) de Provence-Alpes Côte d'Azur ​ annonce qu’une seconde personne atteinte de l’infection à virus Zika  vient d’être diagnostiquée dans le Var.

Ce diagnostic « porte à deux le nombre de cas autochtones de Zika dans le département », indique le communiqué de presse. Le 9 octobre, l’ARS avait annoncé qu’une femme domiciliée à Hyères avait été infectée par le virus Zika.

Une zone infestée à Hyères

L’infection au virus Zika est une maladie qui peut se transmettre de personne à personne par l’intermédiaire d’une piqûre de moustique tigre, comme la dengue et le chikungunya, si ce dernier est porteur du virus. Une transmission par voie sexuelle est également possible. Les cas autochtones se distinguent des cas importés par des personnes qui ont contracté la maladie à l’occasion d’un voyage en zone contaminée.

Dans son communiqué, l’ARS invite toute personne présentant les symptômes de la maladie à se rapprocher d’un médecin. L’ARS demande également à ce que toute femme enceinte ou homme dont la partenaire est enceinte ayant fréquenté la zone infestée à partir du 1er juillet de consulter un médecin, même en l’absence de symptômes. Cette zone se situe à Hyères, près de l’avenue Alexis-Godillot, la rue Heliotrophe et la rue Saint-Joseph. Il leur est également recommandé d’utiliser un préservatif pendant la grossesse.

En 2016, l’épidémie de Zika avait touché plus de 66.000 personnes aux Antilles. Dans la grande majorité des cas, le virus ne s’était manifesté que par de fortes fièvres, des douleurs et des boutons sur une courte période. En 2018, dix cas de Zika ont été notifiés en France métropolitaine.