VIDEO. Les soignants toujours peu vaccinés contre la grippe

MALADIE Alors que la saison de la grippe commence, Santé Publique France dévoile des chiffres sur le taux de vaccination des professionnels de santé

Oihana Gabriel

— 

Illustration de la vaccination contre la grippe.
Illustration de la vaccination contre la grippe. — Pixabay
  • Alors que la campagne pour la vaccination contre la grippe saisonnière est lancée depuis le 15 octobre, une étude de Santé Publique France se penche sur les professionnels de santé.
  • En effet, on encourage les soignants à se faire vacciner.
  • Mais seulement 35 % des soignants des établissements de santé et 32 % des Ehpad sont vaccinés.

Ils vaccinent souvent, mais sont rarement vaccinés. Alors que la campagne pour la vaccination contre la grippe saisonnière est lancée depuis le 15 octobre, une enquête vient confirmer que les professionnels de santé ne donnent pas forcément l’exemple. Selon une estimation de l’étude* de Santé Publique France, seulement 35 % des soignants dans les établissements de santé étaient vaccinés l’hiver dernier, et 32 % des personnels de santé dans les Ehpad. Avec des disparités en fonction de la profession. En effet, les médecins sont les plus nombreux à passer par la case vaccin, loin devant les aides-soignants.

Comment encourager la vaccination des soignants ?

Si l’on compare ces pourcentages à une étude datant de 2009, on note quelques progrès : une augmentation de la couverture vaccinale chez les médecins, une stabilité chez les infirmières, mais une baisse chez les aides-soignants. « Des efforts restent à faire, regrette Jérôme Salomon, directeur général de la santé. Et pourtant, c’est fondamental de se faire vacciner, car les soignants se protègent, mais aussi leurs proches et leurs patients fragiles. » Quelles sont les raisons de cette réserve ? « Pour 50 %, ces soignants émettent des doutes sur l’efficacité du vaccin, pour 40 % ils craignent des effets secondaires, avance Daniel Lévy-Bruhl, responsable de l’Unité Infections respiratoires et vaccination de  Santé publique France. Mais dans les établissements de santé où des actions ont été mises en œuvre, on remarque un gain de la couverture vaccinale de 44 %. »

Voilà pourquoi Santé Publique France et l’Assurance Maladie espèrent convaincre les soignants de mettre l’accent sur la vaccination. Cette année, des fiches pratiques ont été diffusées aux médecins. Et une expérimentation commence cet hiver et pour trois ans dans deux régions, en Normandie et en Ile-de-France, pour mettre en œuvre certaines actions qui pourraient encourager ces professionnels de santé à donner l’exemple.

* Enquête menée du 3 juin au 15 juillet 2019 dans 273 établissements de santé.