Vous avez eu des douleurs physiques intenses sans savoir pourquoi ? Comment votre médecin a-t-il géré cette situation ?

VOUS TEMOIGNEZ Quand un médecin ne sait pas encore de quoi souffre son patient, la prise en charge de sa douleur n’est pas évidente

A.B.

— 

Difficile de bénéficier d'une prise en charge thérapeutique de sa douleur physique avant que le diagnostic ne soit posé.
Difficile de bénéficier d'une prise en charge thérapeutique de sa douleur physique avant que le diagnostic ne soit posé. — PURESTOCK/SIPA

Avoir mal, horriblement mal, dans ses entrailles, ses articulations ou encore dans ses nerfs et ses muscles. Sentir que quelque chose ne va pas dans son corps sans savoir quoi. Quand la cause d’une douleur physique intense n’est pas facile à diagnostiquer, comment se faire entendre par le corps médical et comment soulager son supplice ?  Endométriose, sclérose en plaques ou encore fibromyalgie, de nombreuses pathologies plongent les patients et patientes qui en souffrent dans une longue errance thérapeutique, durant laquelle il leur faut vivre avec la douleur. Comment décrire sa souffrance physique et faire comprendre que ce n’est pas dans sa tête ? Comment les médecins peuvent-ils évaluer la douleur de leur patient et son intensité ? Et comment prendre en charge cette douleur alors que le diagnostic n’est pas encore posé ?

Avez-vous été confronté à cette situation ? Comment avez-vous décrit vos douleurs? Votre médecin a-t-il compris votre souffrance physique ou vous a-t-il dit que c'était dans votre tête? Quelle pathologie en était la cause ? Comment les médecins (quel type de médecin : généraliste, algologue, etc.) ont-ils pris en charge votre douleur avant puis après le diagnostic ?