Vous avez vécu une interruption médicalisée de grossesse et subi le délai de réflexion, nous recueillons vos témoignages

VOUS TEMOIGNEZ La loi bioéthique, examinée à l’Assemblée nationale, prévoit de mettre fin au délai imposé de 7 jours

P.C

— 

Illustration d'une échographie
Illustration d'une échographie — TPH/SIPA

Une semaine. Sept jours qui peuvent être un véritable enfer. L’interruption médicalisée de grossesse (IMG) intervient après le délai légal de l' interrupion volontaire de grossesse (IVG), fixé à 12 semaines. Il s’agit d’un recours possible dans le cas où le fœtus est diagnostiqué avec une maladie/une anomalie grave, ou si un risque pour la vie de la mère est décelé, par exemple.

Une intervention lourde qui, en plus du fait de perdre son enfant, impliquait donc, jusqu’ici, de devoir observer un « délai de réflexion » d’une semaine. Un laps de temps où les sentiments contradictoires, et la peine, sont extrêmement compliqués à vivre et appréhender. Aujourd’hui, nous donnons la parole aux femmes, aux parents qui ont vécu cette épreuve et souhaitent nous faire part de leurs  témoignages.

Comment avez-vous vécu ce délai avant votre IMG ? Pensez-vous que la fin de cette période de « réflexion » soit une bonne chose ? Vous pouvez témoigner en remplissant le formulaire ci-dessous. Les témoignages seront anonymisés sur demande. Merci