Le président de la Ligue contre le cancer s’en prend aux bières très alcoolisées

ALCOOLISME Axel Kahn dénonce un « attentat à la santé des jeunes » et invite les autorités à agir plus fermement contre l’alcoolisme

20 Minutes

— 

Le président de la Ligue contre le cancer, Axel Kahn, en mars 2016.
Le président de la Ligue contre le cancer, Axel Kahn, en mars 2016. — ALLILI/SIPA

Dans une interview accordée à nos confrères du Parisien, Axel Kahn, le nouveau président de la Ligue contre le cancer, s’est prononcé pour un durcissement de la réglementation concernant les bières fortes, qu’il décrit comme un « piège tendu à la jeunesse ».

Dans le viseur de célèbre généticien, des bières qui affichent des pourcentages allant de 14 % à plus 16 %. « Parmi les méthodes pour faire tomber la jeunesse dans l’addiction, il y a la vente d’une sorte de bière, ultra-forte, explique-t-il. Alors que la plupart sont à 4-5 voire 6-7 % d'alcool, on voit émerger des gammes à 14 %, et même à 16 ou presque 17 % ! Elles sont vendues dans des canettes de 500 ml. Une fois ouvertes, on ne peut plus les refermer, il faut boire jusqu’à la lie. Un jeune a alors consommé l’équivalent d’une bouteille de vin ! C’est inouï. » Ces bières sont notamment vendues dans les supermarchés, ce qui les rend « très accessibles » selon Axel Kahn.

L’ancien chercheur recommande un durcissement de législation, et propose par exemple de retirer l’appellation « bière » à ces boissons fortement alcoolisée ou la création d’une taxe liée au grammage d’alcool. En France, rappelle-t-il, l’alcoolisme tue 41 000 personnes par an, « dont 15 000 par cancer ».