Thérapie : Consulter un psy demande du courage aux yeux de 73 % des Français, mais le tabou pèse encore

SANTÉ MENTALE 42 % des 18-24 ans ont déjà consulté un spécialiste de la santé mentale, contre 27 % chez les plus de 55 ans

20 Minutes avec agence

— 

Illustration: le cabinet d'un psychologue.
Illustration: le cabinet d'un psychologue. — POUZET/SIPA

Pour 73 % des Français, il faut du courage pour consulter  un psychologue dans le cadre d’une thérapie. Selon un sondage réalisé par l’institut YouGov pour le HuffPost, presque un tiers des personnes interrogées considèrent cependant qu’il est préférable que cette démarche reste secrète.

Se lancer dans une thérapie et voir un spécialiste serait donc encore difficile à assumer pour certains. Mais les mentalités semblent être en train de changer, surtout chez les jeunes : les 18-24 ans sont les plus nombreux à penser qu’il faut évoquer sa thérapie avec ses proches, ses collègues ou via les réseaux sociaux.

34 % des Français ont déjà consulté

Les jeunes sont aussi 42 % à avoir déjà fait appel à un professionnel de la santé mentale, contre seulement 27 % chez les plus de 55 ans. En moyenne, sur tout l’échantillon de sondés, 34 % ont déjà consulté un psychologue ou autre thérapeute.

En mars, l'Association Française de Psychiatrie rappelait que les pathologies psychiques figurent au troisième rang des maladies les plus fréquentes en France (derrière les cancers et troubles cardiovasculaires). Une personne sur cinq sera un jour concernée par ce type de problème, et ce « sans distinction d’âge, de sexe ou de milieu social », précise l’association.