Toulouse : Opérée du cœur, Tya, 12 ans, sportive de haut niveau a pu reprendre la natation synchronisée

SANTE L’installation de la clinique universitaire du sport, inaugurée en juillet dernier, non loin de l’hôpital des enfants, permet une meilleure prise en charge des enfants opérés du cœur

Beatrice Colin

— 

Tya, lors de son test à l'effort réalisé à la nouvelle clinique du sport universitaire de Toulouse.
Tya, lors de son test à l'effort réalisé à la nouvelle clinique du sport universitaire de Toulouse. — B. Colin / 20 Minutes
  • En juillet dernier, la clinique universitaire du sport était inaugurée sur le site de l’hôpital Purpan, à Toulouse.
  • Dotée des technologies avancées, elle permet de mieux préparer les enfants opérés du cœur à la reprise d’une activité sportive.
  • La clinique universitaire du cœur prend en charge des patients, mais aussi des sportifs de haut niveau.

Il y a deux ans, Tya, qui pratique la natation synchronisée à haut niveau, faisait un malaise à l’issue d’une compétition. Après examen, ses parents découvraient qu’elle avait une malformation cardiaque, jamais détectée. Un coup de massue pour la jeune nageuse d’Argelès-sur-Mer qui s’entraînait jusqu’à 25 heures par semaine.

Après avoir pris contact avec le service cardiopédiatrique du CHU de Toulouse, elle a pu éviter l’opération à cœur ouvert et bénéficier d’une nouvelle technologie, Echonavigator, qui permet de voir en 3D l’intervention réalisée par voie percutanée, au niveau du pli de l’aine. « Une technique moins traumatique, qui laisse aussi moins de cicatrices et qui lui a permis de reprendre la natation rapidement », relève Elise, sa maman. Un mois après son hospitalisation, Tya retrouvait en effet les bassins.

Meilleure réadaptation au sport

Une réadaptation rapide, et nécessaire selon le professeur Philippe Acar qui l’a opérée. « Avant c’était tabou, mais aujourd’hui nous les incitons à reprendre le sport, des études montrent même que si on mettait en place des séances avant, la récupération serait meilleure », indique le cardiopédiatre.

Mercredi dernier, Tya, guérie et en grande forme, était de retour à l’hôpital Purpan, pour une séance de suivi. Mais pas n’importe laquelle. La jeune fille peut désormais bénéficier des équipements de pointe de la Clinique universitaire du sport, inaugurée en juillet au sein de l’hôpital Pierre-Paul Riquet, juste en face de l’hôpital des enfants.

350 enfants opérés du cœur chaque année

Si ce service voit passer les joueurs du Stade toulousain et de spécialistes de trail qui cherchent à faire évoluer leurs performances, il s’occupe aussi désormais des 350 enfants opérés du cœur chaque année à Purpan. « Pour nous, cette proximité de la clinique du sport permet de faire des tests en toute sécurité. Cela a un impact sur notre prise de décision, notamment d’intervention chirurgicale, et sur l’impact de programme de rééducation pédiatrique », avance Aïtor Guitarte, pédiatre en cardiologie.

Une prise en charge globale, sur un même site, qui rassure la maman de Tya, et facilite « l’accompagnement des parents ».