Tatouages : Les aiguilles soupçonnées de provoquer des allergies

RISQUES Les encres de couleur avaient déjà été pointées du doigt, c’est maintenant le tour du chrome et du nickel présents dans les aiguilles

20 Minutes avec agences

— 

Lors d'un salon du tatouage, à Bordeaux. (Illustration).
Lors d'un salon du tatouage, à Bordeaux. (Illustration). — SERGE POUZET/SIPA

N’y aurait-il donc aucun moyen d’éviter les allergies quand on se fait tatouer ? On savait déjà que l’encre des tatouages pouvait provoquer ce genre de réaction. Mais des chercheurs viennent de démontrer que les aiguilles aussi pouvaient jouer un rôle dans le déclenchement des allergies.

En effet, les particules de chrome et de nickel provenant de l’aiguille « migrent vers les ganglions lymphatiques », relève l’équipe internationale de scientifiques, qui comptent des chercheurs du synchrotron européen de Grenoble. Leurs conclusions apparaissent dans une étude, publiée ce mardi dans la revue Particle and Fiber Toxicology.

Des risques à long terme difficiles à mesurer

Ces deux métaux, présents dans les aiguilles, peuvent provoquer des réactions d’hypersensibilité et jouer un rôle dans les allergies. C’est la première fois que le rôle des aiguilles est ainsi scientifiquement relevé.

Les pigments sont, eux, régulièrement mentionnés comme cause d’allergies au tatouage. Rien à voir avec un manque d’hygiène : le phénomène peut apparaître quand l’encre contient du dioxyde de titane (présent dans les couleurs vives), expliquent les chercheurs. L’allergie ne survient donc que rarement avec l’encre noire.

Les réactions indésirables liées au tatouage, pratique à laquelle ont adhéré 18 % des Français majeurs, sont devenues courantes, s’inquiètent les auteurs de l’étude. Mais « l’impact exact [des tatouages] sur la santé » est encore difficile à mesurer selon Ines Schreiver, auteure principale de l’étude. Ces effets « à long terme » ne peuvent être évalués « que par des études épidémiologiques qui surveillent la santé de milliers de personnes sur des décennies ».