Des cœurs de porc pourraient être transplantés chez l’humain d’ici à trois ans

GREFFE Un chirurgien britannique se prépare actuellement à effectuer une greffe de rein de porc à l'homme, préalablement à une éventuelle greffe de cœur 

20 Minutes avec agence

— 

Des cœurs de porc pourraient être greffés chez l'humain d'ici àtrois ans (illustration).
Des cœurs de porc pourraient être greffés chez l'humain d'ici àtrois ans (illustration). — M. Libert / 20 Minutes

Le cœur du porc est très similaire à celui de l’homme, ce qui en fait un terrain d’expérimentation idéal dans le domaine de la recherche cardiaque. Dans un rapport relayé lundi par The Guardian, le chirurgien britannique Terence English, pionnier de la transplantation cardiaque, indique que des cœurs de porc pourraient être transplantés chez l’humain d’ici à seulement trois ans.

Une première tentative de xénogreffe prévue cette année

Dans une interview au Sunday Telegraph, le chirurgien de 87 ans a également annoncé qu’un membre de son équipe allait tenter de transplanter un rein de porc sur un humain. L’intervention aura lieu cette année, à l’occasion du 40e anniversaire de la toute première greffe de cœur réussie.

Si c’est un succès, cela pourrait ouvrir la voie à des opérations plus complexes. « Si cela fonctionne avec un rein, cela fonctionnera avec un cœur », espère le spécialiste. « Des défenseurs des droits des animaux diront que c’est une mauvaise chose, mais si l’on peut sauver une vie (humaine), n’est-ce pas légèrement mieux ? » interroge-t-il, conscient de la polémique qu’une telle opération pourra engendrer.

Un espoir pour des centaines de patients

En août 2017, des chercheurs de l’université de Harvard avaient annoncé la possibilité de greffer des organes de porc à l’homme dans une étude publiée dans la revue Science. En travaillant sur un fragment d’ADN baptisé microARN-199, ils avaient réussi à empêcher le rejet systématique de tissus porcins par le corps humain.

La xénogreffe cardiaque représenterait un nouvel espoir pour les milliers de personnes en attente de transplantation du cœur dans le monde. En France, plus de 700 patients sont aujourd’hui inscrits sur la liste d’attente à une greffe du cœur, indique Pourquoi docteur. Toutefois, de nombreux obstacles subsistent avant que les greffons d’un porc puissent être implantés sans danger à un être humain.