Bretagne: Faute de médecins, la maternité de Dinan suspend les accouchements

SANTE L’établissement se donne le temps de reconstituer son équipe d’anesthésistes avant de reprendre l’activité

J.G. avec AFP

— 

Illustration de la main d'un bébé, ici en maternité.
Illustration de la main d'un bébé, ici en maternité. — C. Allain / 20 Minutes

Les mamans qui devaient accoucher ces prochains jours à Dinan (Côtes-d’Armor) vont devoir changer leurs plans. En raison du manque de médecins anesthésistes, la maternité de la ville, où 650 bébés ont vu le jour l’an dernier, va suspendre les accouchements à partir de vendredi et ce pour une durée indéterminée.

« Une suspension, même temporaire, est toujours inquiétante mais on est moins inquiet que s’il s’agissait d’une annonce de fermeture, on essaye de positiver », a déclaré à l’AFP Christian Bougis, secrétaire FO au centre hospitalier de Dinan.

Les mères réorientées vers Rennes, Saint-Brieuc et Saint-Malo

Dans un communiqué, le Groupement hospitalier de territoire (GHT) Rance-Emeraude a expliqué avoir pris cette « décision difficile » en accord avec l’agence régionale de santé (ARS) de Bretagne. Cette décision est motivée par la nécessité pour une maternité d’avoir une « continuité d’accès, de jour comme de nuit, à un médecin anesthésiste ayant une pratique avérée en obstétrique », relève le GHT, qui s’est donné pour mission « de reconstituer une équipe stable d’anesthésistes au CH de Dinan et de restaurer l’activité de la maternité ».

Pour accoucher, les mères seront réorientées vers Rennes, Saint-Brieuc ou Saint-Malo. Suite à cette décision, une manifestation organisée par un comité de vigilance est prévue vendredi à 18h devant le Centre hospitalier.