Nord: Le frelon asiatique n'est pas dangereux, il fait juste davantage mal quand il pique

INSECTES La préfecture du Nord forme des « référents frelons asiatiques » pour répondre aux questions des habitants qui s’inquiètent de l’arrivée de cet insecte

Gilles Durand

— 

Un frelon asiatique devant une ruche.
Un frelon asiatique devant une ruche. — A. Gelebart / 20 Minutes
  • Des « référents frelons asiatiques » ont été désignés par la préfecture pour être le relais de la population à l’échelle locale.
  • Ces référents doivent aider à reconnaître un frelon asiatique.
  • La piqûre du frelon asiatique n’est pas plus dangereuse que la piqûre d’une abeille, d’une guêpe ou d’un frelon européen.

Le frelon asiatique fait peur. Mais pourquoi ? La préfecture du Nord a organisé, mardi, une formation dans le cadre du plan de lutte contre cet insecte hyménoptère à destination des « référents frelons asiatiques »*. Ces personnes ont été désignées pour être le relais de la population à l’échelle locale. La préfecture recrute encore des volontaires.

Des « référents frelons asiatiques », pour quoi faire ?

« Il existe un gros fantasme autour du frelon asiatique, alors que cet animal n’est pas plus dangereux qu’une guêpe ou qu’une abeille, précise d’emblée la préfecture. Mais il faut informer la population, notamment sur l’identification de l’insecte ». Les référents seront donc chargés d’expliquer comment on reconnaît un frelon asiatique et ses nids. Ils pourront aussi indiquer les comportements à adopter.

La différence entre un frelon asiatique et un frelon européen ?

Le frelon asiatique est plus petit (entre 2 et 3 cm) que son homologue européen. Et il a les pattes jaunes, alors que le frelon européen a les pattes brunes. Le frelon asiatique construit un nid primaire, dès l’arrivée des beaux jours au printemps (mois de mars). Ce nid en papier mâché est petit et sphérique. Il se situe dans un endroit abrité. Lorsque la colonie grandit, les insectes déménagent, souvent en août, dans un nid secondaire plus grand, situé en haut des arbres de plus de 5 m de haut. Si vous trouvez un nid dans un tronc creux, c’est un nid de frelons européens.

De gauche à droite: un frelon européen, deux frelons asiatiques et une guêpe.
De gauche à droite: un frelon européen, deux frelons asiatiques et une guêpe. - G. Durand / 20 Minutes

Quid de l’invasion du frelon asiatique ?

Il a été importé en Occitanie en 2004 avec des poteries venues de Chine. Le climat lui convient. Il a donc colonisé peu à peu la France. Dans le Nord-Pas-de-Calais, c’est en 2011 que le premier individu a été observé. Le premier nid a été repéré en 2016. « Il peut se reproduire vite car il n’a pas de concurrent, note Théalie Dhellemmes, chargé d’études faune au Groupement ornithologique du Nord (GON). Mais le terme d’invasion est un peu exagéré. On a plus de chance de croiser un frelon européen qu’asiatique »

Accusé à tort ?

Le frelon est dangereux pour les abeilles, assurément. Il cause de gros dégâts chez les apiculteurs, « même s’il ne s’agit pas de la cause principale de mortalité des abeilles », précise Théalie Dhellemmes. Pour l’homme, le frelon asiatique ne présente pas plus de risque pour la santé qu’une abeille, une guêpe ou un frelon européen. « Le risque existe si la personne a un terrain allergique. Elle pourra lors déclencher un choc anaphylactique », souligne Patrick Goldstein, chef des urgences du CHRU de Lille. Ce dernier dément, par ailleurs, l’information parue en août 2018, évoquant la mort d’un agriculteur piqué par un frelon asiatique. « On n’a jamais su si la piqûre était due à un frelon asiatique », assure-t-il.

Intervention des pompiers dans certains cas

Les pompiers n’interviennent que s’il existe un risque immédiat qui sera analysé au cas par cas. Les critères d’intervention sont la présence de personnes vulnérables (personnes âgées, allergiques ou petits enfants) et l’impossibilité de se mettre à l’abri si le nid se trouve sur une maison. Pour détruire un nid de frelons, il est conseillé de faire appel à une société spécialisée et non de faire le travail soi-même. Se sentant attaqué, le frelon (européen ou asiatique) peut devenir très agressif.

« Il m’est arrivé une fois de jeter de l’eau sur un frelon qui tournait autour de la piscine où se baignait ma petite-fille. Il est venu vers moi. Dans ce cas-là, il faut rester calme et ne surtout pas bouger », témoigne Francis, pharmacien à la retraite et « référent frelon » sur le secteur de Saint-Amand-les-Eaux. Car si ses piqûres ne sont pas dangereuses, elles font, en revanche, très, très mal car la quantité de venin est supérieure à celle d’une guêpe ou une abeille.

*Numéro à appeler pour contacter le référent (à partir du 1er juillet) : 03 20 30 50 80.