Nouvelle-Aquitaine: Nouvelle vague de rougeole dans le sud de la région

ALERTE L’agence régionale de santé alerte sur un accroissement des cas de rougeole sur la région Nouvelle-Aquitaine, en particulier sur le département des Pyrénées-Atlantiques

E.P.

— 

Le vaccin contre la rougeole.
Le vaccin contre la rougeole. — Clément Carpentier - 20 Minutes

l'agence régionale de santé (ARS) prévient. Le nombre de cas de rougeole est en augmentation dans la région Nouvelle-Aquitaine. « Une recrudescence du nombre de malades est apparue dans le département des Pyrénées-Atlantiques (en lien avec un foyer de personnes ayant participé à la Foire au jambon de Bayonne), et plus généralement dans le sud de la région », explique-t-elle dans un communiqué.

Au total, entre le 1er janvier et le 19 mai 2019, 98 cas de rougeole ont été recensés en Nouvelle-Aquitaine, dont 22 ont nécessité une hospitalisation. L’âge médian des malades s’établit à 22 ans. La plupart des malades n’étaient pas, ou insuffisamment, vaccinés puisqu’il faut avoir reçu les deux doses prévues pour être correctement protégé.

73 % de couverture vaccinale dans les Pyrénées-Atlantiques

L’ARS rappelle que la couverture vaccinale à deux doses reste insuffisante en Nouvelle-Aquitaine (81 % de la population régionale) et notamment 73 % dans les Pyrénées-Atlantiques, département le plus touché par cette nouvelle vague de rougeole. Pour éradiquer la maladie, les spécialistes affirment qu’il faudrait que 95 % de la population soit vaccinée.

De novembre 2017 à septembre 2018, la région a été touchée par une importante épidémie de rougeole : 1.000 personnes ont contracté la maladie, un cas sur quatre a entraîné une hospitalisation et deux personnes sont décédées.

La rougeole n’est pas une maladie bénigne et peut entraîner des complications respiratoires et neurologiques, l’ARS invite les habitants de la région a vérifié leur carnet de vaccination.