Intoxication alimentaire: Faut-il vraiment supprimer les fromages au lait cru pour les enfants de moins de 5 ans?

ALIMENTATION Après l’hospitalisation de 13 enfants à cause de la bactérie E. Coli, le ministère de l’Agriculture recommande d’éviter le lait cru et les fromages au lait cru pour les enfants de moins de 5 ans

Oihana Gabriel

— 

Illustration de fromages.
Illustration de fromages. — Pixabay
  • Les autorités sanitaires ont rappelé plusieurs fromages par précaution, après la contamination de 13 jeunes enfants par la bactérie Escherichia Coli, depuis le 21 mars, dans plusieurs régions.
  • Depuis, le ministère de l’Agriculture a encouragé les parents à éviter de donner à leurs enfants de moins de 5 ans du lait cru ou des fromages au lait cru.
  • Une invitation qui peut inquiéter et faire douter certains. 20 Minutes fait le point sur les questions que pose cette nouvelle intoxication alimentaire à l’E. Coli.

Exit le camembert, le crottin de Chavignol et le brie de Meaux pour les enfants de moins de 5 ans ? Suite à la contamination de treize enfants depuis mars par la bactérie E. Coli, le ministère de l’Agriculture recommande de ne pas faire consommer de lait cru, sous forme liquide ou de fromages, aux enfants de moins de cinq ans. Si peu d’enfants boivent le lait directement sorti des pis, nombre de fromages au lait cru font partie de l’alimentation des plus petits. Quels sont les produits à éviter et pourquoi ? 20 Minutes fait le point.

Que s’est-il passé ?

Treize jeunes enfants, âgés de six mois à 4 ans, ont été contaminés dans plusieurs régions de France par la bactérie Escherichia Coli de type O26 depuis le 21 mars. Des cas de complications rénales chez ces enfants, tous hospitalisés, ont conduit, le 27 avril, les autorités sanitaires à procéder au rappel de Saint-Félicien et Saint-Marcellin fabriqués par « La Fromagerie Alpine » et commercialisés dans toute la France, sous diverses marques : Fromagerie Alpine, Carrefour, Reflet de France, Leclerc, Lidl, Auchan, Rochambeau, Prince des bois, Sonnailles et Préalpin, pour tous les lots de l032 à l116.

Un rappel étendu jeudi dernier aux fromages commercialisés sous les dénominations de « Romans de Romans », de « Tomme/Sac de Vigneron » ou d' » assortiment de fromages de vaches », tous trois portant le numéro d’agrément FR 26 281 001 CE. Mais les autorités ont lancé une alerte qui va beaucoup plus loin. « Les enfants de moins de 5 ans ne doivent pas consommer de fromage au lait cru, ni de lait cru. Au-delà, le risque existe toujours mais il est quand même décroissant, les enfants sont quand même mieux protégés au-delà de 5 ans », a ainsi précisé à l’AFP la cheffe de la mission des urgences sanitaires au ministère de l’Agriculture, Marie-Pierre Donguy.

Comment savoir si son enfant est malade ?

Pour une infection bénigne, les symptômes ressemblent à ceux d’une grosse gastro : douleurs abdominales, vomissements, fièvre et diarrhées, parfois sanglantes. Quand l’infection vire au syndrome hémolytique et urémique, l’enfant va ressentir une grande fatigue, être très pâle, avoir des urines plus foncées et moins abondantes, risque de convulser, prévient le site du ministère de l’Agriculture. Dans ce cas, il est parfois nécessaire de recourir à des transfusions sanguines ou des dialyses à l’hôpital. En revanche, les antibiotiques sont à proscrire. « La majorité des antibiotiques risquent d’aggraver les symptômes en tuant trop vite la bactérie, et donc en relarguant trop de toxines dans le sang, ce qui amplifie les symptômes », explique François-Xavier Weill, directeur du Centre national de référence Escherichia coli, Shigella et Salmonella à l 'Institut Pasteur.

C’est quoi cette bactérie E. Coli ?

Il s’agit d’une bactérie naturellement présente dans l’intestin de l’homme et d’autres mammifères. « A un moment donné, ces bactéries vont se retrouver dans l’alimentation quand on va consommer des produits avec du lait cru de vache souillé par de la matière fécale lors de la traite, ou de la viande insuffisamment cuite souillée par la bactérie lors de l’abattage de l’animal, précise l’expert. Il faut bien comprendre que c’est un sous-groupe d’Escherichia Coli qui provoque des maladies graves. » Ces infections « peuvent parfois évoluer en un syndrome hémolytique et urémique rare mais grave chez l’enfant, notamment les moins de 5 ans », précise de site du ministère de l’agriculture. Une maladie parfois mortelle, mais extrêmement rare tout de même : « Dans 90 % des cas, l’infection s’arrête après une diarrhée sanglante, reprend le spécialiste. Mais dans 10 % des cas, la bactérie va entraîner un syndrome sévère : anémie, puis insuffisance rénale, voire atteinte cérébrale. On compte un à deux décès par an, 100 à 120 enfants avec une infection sévère pour les enfants de moins de 15 ans. »

Pourquoi cette limite d’âge de 5 ans ?

« L’incidence est très importante de 6 mois à 3 ans. Après, elle va baisser, mais elle reste encore élevée, justifie François-Xavier Weill. Par mesure de précaution, il vaut mieux dire "avant 5 ans, autant éviter le lait cru et les fromages au lait cru". Personnellement, c’est ce que j’ai fait avec mes enfants. Après, c’est un choix personnel. » Cette bactérie survit plusieurs jours dans un réfrigérateur, mais jamais à la cuisson ou à la pasteurisation. Mais ces recommandations ne se limitent pas seulement aux jeunes enfants. « Les plus sensibles à ces intoxications alimentaires, ce sont les très jeunes enfants, les personnes très âgées et ceux qui sont immunodéprimés, y compris les femmes enceintes », détaille l’expert. Pourquoi ces personnes risquent davantage de tomber malades ? « J’aime prendre pour illustration l’attaque d’un château fort, reprend-il. Un aliment avec des bactéries vivantes (ce sont les assaillants) qui attaque votre corps va se heurter d’abord à l’acidité de votre estomac, ce sont les douves, ensuite à vos défenses immunitaires, ce sont les remparts. Pour un enfant très jeune, les remparts sont en construction. Lors d’infections alimentaires survenant dans des collectivités, certains se retrouveront à l’hôpital. D’autres, ayant consommé les mêmes aliments contaminés, n’auront même pas mal au ventre… » Eviter ces aliments crus et bien laver les fruits et légumes valent aussi pour éviter d’autres maladies comme la listeria et la salmonellose

Que doivent comprendre les parents ?

Des études ont montré que faire manger des fromages tôt à ses enfants les protégeait contre des allergies cutanées et respiratoires. Mais les autorités disent aujourd’hui qu’au contraire, il faut éviter les fromages à lait cru avant 5 ans Pas facile, donc, de suivre pour les parents… Ce sont des recommandations de précaution. « Cela ne veut pas dire interdire tous les fromages, nuance le spécialiste de l’Institut Pasteur. Il existe une grande palette de fromages de remplacement (à pâte pressée, à tartiner ou au lait pasteurisé), et c’est juste pendant quelques années. Il ne faut cependant pas oublier que les premiers aliments en cause dans ces infections infantiles à E. Coli enterohémorragiques sont des steaks hachés insuffisamment cuits. Il faut absolument que l’intérieur soit bien cuit dans les premières années de la vie. Ils goûteront le tartare plus tard… »