CRISPR: Des chercheurs ont utilisé le «ciseau génétique» sur deux patients atteints d'un cancer

ESSAI CLINIQUE Cette méthode révolutionnaire consiste à modifier le génome en sectionnant des brins d'ADN

20 Minutes avec agence

— 

Cancer illustration
Cancer illustration — DOMINIQUE FAGET / AFP

L’Université américaine de Pennsylvanie a utilisé la technique dite du « ciseau génétique » sur deux personnes atteintes d’un cancer. Dans le cadre d’un essai clinique, l’ADN des patients a été modifié avec la technique CRISPR, révèle ce lundi la radio américaine NPR relayée par Numerama.

Le CRISPR est un outil génétique qui consiste à couper et à modifier certains fragments du ruban ADN. Pour l’heure, les scientifiques ignorent encore les effets de cette manipulation génétique.

Des effets inconnus à long terme

Les chercheurs américains ont testé la méthode sur un patient atteint d’un myélome multiple (un cancer de la moelle osseuse) et un atteint d’un sarcome, une tumeur maligne qui se forme aux dépens de certains tissus de l’organisme. Les deux patients avaient rechuté après avoir reçu le traitement standard.

Démarrée en septembre dernier, l’étude devrait s’achever en janvier 2033, le temps pour les chercheurs de mener des tests sur d’autres patients. Les scientifiques estiment qu’il leur faudra trouver 18 participants avant de pouvoir tirer les conclusions de leurs travaux.

Comme le souligne Numerama, la technique du « ciseau génétique » soulève de nombreuses questions éthiques. Sans compter qu’on ignore encore les conséquences à long terme de ces manipulations. D’autres expériences utilisant la méthode CRISPR sont en cours. En février dernier, l’entreprise suisse CRISPR Therapeutics a annoncé l’avoir utilisé sur un patient atteint de bêta-thalassémie, maladie génétique qui affecte l’hémoglobine.