Tahiti: L'île touchée par une épidémie de dengue

VIRUS La maladie a sans doute été introduite par un patient porteur du virus en provenance de la Nouvelle-Calédonie, elle-même touchée par une épidémie

20 Minutes avec AFP

— 

Les moustiques tigres sont des vecteurs de la dengue.
Les moustiques tigres sont des vecteurs de la dengue. — F. Lodi / SIPA

Faiblement immunisée contre cette maladie, l’île de Tahiti est touchée par une épidémie de dengue de type 2, a indiqué la présidence de la Polynésie française dans un communiqué, ce jeudi.

Ce virus est transmis par le moustique « tigre ». Il a sans doute été introduit par un patient porteur en provenance de la Nouvelle-Calédonie, elle-même touchée par une épidémie. Les autorités sanitaires ont tenté de stopper sa propagation par des pulvérisations autour des habitations des premiers patients déclarés.

L’île craint une épidémie de grande ampleur

Après avoir constaté « plusieurs cas autochtones de dengue de type 2, non liés entre eux et disséminés sur plusieurs communes », la présidence a déclaré le stade épidémique. La dengue provoque de fortes fièvres et cause une grande fatigue.

Une fois contaminé par le virus, le patient est immunisé. Mais la dengue de type 2 n’a pas circulé depuis l’an 2000 en Polynésie. Une grande partie de l’île n’est donc pas immunisée, ce qui fait craindre une épidémie de grande ampleur.

Des moustiques stériles pour éradiquer le virus

La présidence de la Polynésie française recommande à la population de détruire les gîtes larvaires des moustiques : quelques centilitres d’eau dans un pot de fleurs, un vieux pneu ou une noix de coco, permettent la croissance de centaines de moustiques.

Plusieurs études de lutte contre les moustiques sont en cours en Polynésie, après les épidémies de dengue, de chikungunya et de zika qui ont frappé ses archipels. Les lâchers de moustiques stériles ont prouvé leur efficacité​ sur l’atoll de Tetiaroa, où l’insecte a quasiment été éradiqué.