«Candida auris»: Ce champignon microscopique résiste aux traitements et se propage dans le monde entier

ÉPIDÉMIE Ce champignon microscopique résistant aux traitements prolifère partout dans le monde sans que de réelles solutions soient proposées

20 Minutes avec agence

— 

Illustration d'un hôpital.
Illustration d'un hôpital. — Pixabay

Dans un article publié ce samedi, le New York Times sonne l’alerte. Deux journalistes américains évoquent la propagation inquiétante du Candida auris, un champignon microscopique résistant aux traitements.

Dans leur article, Matt Richtel et Andrew Jacobs notent « une démultiplication des champignons résistants aux traitements, ajoutant ainsi une dimension inédite et terrifiante à un phénomène qui sape un pilier de la médecine moderne ».

Une infection potentiellement mortelle

Le problème principal est donc la résistance aux traitements. « Les champignons, tout comme les bactéries, créent de nouvelles défenses pour survivre aux médicaments d’aujourd’hui », peut-on lire. Or, le Candida auris est potentiellement mortel chez les personnes aux défenses immunitaires affaiblies.

Mais un grand secret entoure ce champignon. Plusieurs hôpitaux, à l’exemple d’un à Londres et d’un autre à Valence (Espagne), ont dû fermer temporairement leurs portes en raison d’une infection au Candida auris. Mais ils n’ont pas communiqué publiquement sur ce sujet. Les soignants préféreraient apparemment éviter d’effrayer les patients, « d’autant plus quand les risques restent flous », notent les reporters cités par Courrier International.

Les symptômes d’une infection au Candida auris sont « ordinaires » : fièvre, courbatures et fatigue. Mais si la personne est déjà en mauvaise santé, l’infection peut être fatale, selon le New York Times. La propagation du champignon pourrait être liée aux traitements des sols à base de fongicides. Mais son origine reste mystérieuse, tout autant que les méthodes pour combattre sa propagation, s’inquiète le quotidien américain.