Alimentation: Pourquoi le régime méditerranéen est bon pour la santé et les papilles?

ALIMENTATION Le régime méditerranéen, à base de produits naturels, est plébiscité pour ses vertus et ses qualités gastronomiques

Adrien Max

— 

Le plat méditerranéen de Ludovic Turac, chef étoilé à Marseille.
Le plat méditerranéen de Ludovic Turac, chef étoilé à Marseille. — Ludovic Turac
  • Le régime Méditerranéen, ou crétois, est à base de produits naturels, de fruits et légumes de saison, de poisson et d'huile d'olive. 
  • Il est recommandé pour lutter contre l'obésité, mais aussi contre les maladie cardio-vasculaire et contre le diabète de type 2. 
  • Il ne s'agit pas d'un régime à proprement parler mais plutôt d'une façon de s'alimenter logique, de saison, et sans se priver. 

« Prenez deux gros artichauts de Provence et cuisez-les à la façon barigoule. Préparez une pâte à pâté en croûte avec 500 g de farine, 35 g de beurre, un pochon d’huile d’olive et un oeuf. Préparez ensuite votre farce avec 50 grammes de feta, d’olives noires, de fromage blanc et de cébettes, ainsi qu’un peu de piment d’Espelette. Farcir les artichauts, puis les recouvrir avec la pâte. Enfournez pendant 15 minutes dans un four à 210 degrés. »

Voici la recette typiquement méditerranéenne, exception faite du beurre, du chef étoilé Ludovic Turac. Il met en valeur les traditions dans son restaurant Une Table au Sud, sur le Vieux Port de Marseille. « C’est une cuisine rapide, instinctive, chaleureuse. On a la chance d’avoir une région très riche au niveau gastronomique, ce qui permet de se faire plaisir simplement et sainement », considère-t-il.

« Une logique de bon sens »

« Le régime méditerranéen s’appuie sur une alimentation composée de produits naturels, de fruits et légumes de saison, de beaucoup de poissons et peu de viandes rouges et peu de produits transformés, le tout arrosé d’huile d’olive », détaille Sophie Roussel, diététicienne à Marseille. Il est également appelé régime crétois car il s’inspire de l’alimentation habituelle des Grecs et des Crétois, à base d’huile d’olive, de poisson et de fruits et légumes de saison. « Il permet de limiter les produits industriels avec une logique de bon sens », résume Virginie Coulaud, également diététicienne à Marseille.

Et pourtant… « On a constaté une forte augmentation de l’obésité infantile dans les pays qui ont délaissé au fur et à mesure cette alimentation. C’est surtout le cas en Grèce ou en Crète, où la population a de moins en moins l’habitude de suivre les coutumes culinaires, au profit d’une alimentation toujours plus transformée », fait remarquer Sophie Roussel.

« Une question de qualité plus que de quantité »

Pour ses bienfaits, le régime Méditerranéen revient sur le devant de la scène depuis une quinzaine d’années. « On en a beaucoup entendu parler au moment de la forte augmentation de l’obésité infantile, qui a désormais tendance à se stabiliser. Plus récemment, ce régime a été préconisé pour les malades du diabète de type 2, essentiellement causé par les produits transformés et sucrés », relate Sophie Roussel.

« Les acides gras poly-insaturés que l’on retrouve par exemple dans l’huile d’olive sont bien meilleurs que les acides gras saturés comme le beurre ou la crème. Cela protège les artères, et réduit de fait le risque de maladies cardio-vasculaires », explique Virginie Coulaud. De manière générale, cette alimentation permet de combattre l’acidité que l’on retrouve dans beaucoup de produits, alors que son équilibre est essentiel dans l’alimentation.

Si on a l’habitude de le nommer régime, il s’agit « plutôt d’une façon de s’alimenter qui n’est pas très contraignante », explique Sophie Roussel. « Il ne s’agit pas d’un régime à la mode comme celui de Dukan. C’est plutôt ce que l’on appelle manger naturellement pour améliorer sa santé. Beaucoup de mes patients qui suivent cette alimentation me disent "c’est dingue, je mange plus mais je ne prends pas de poids". C’est une question de qualité plus que de quantité », précise-t-elle. Vous n’avez donc plus aucune excuse pour vous faire plaisir en mangeant des produits frais et de qualité pour une santé de fer.