Lutte contre la dengue à La Réunion: les 50 militaires sont arrivés ce mercredi

MISSION Un pic épidémique est attendu courant avril avec 800 à 1 500 cas de dengue par semaine

20 Minutes avec agence

— 

Les moustiques tigres sont des vecteurs de la dengue.
Les moustiques tigres sont des vecteurs de la dengue. — F. Lodi / SIPA

Cinquante militaires de la métropole sont arrivés ce mercredi 27 mars à La Réunion alors que l’épidémie de dengue se propage, rapporte Réunion la 1re.

Ils auront deux missions principales. La majorité d’entre eux va participer aux actions de démoustication aux côtés des services de lutte anti-vectorielle. Les autres proposeront un appui logistique pour la gestion des opérations au sein des sous-préfectures.

800 à 1 500 cas par semaine attendus en avril

Cette opération, qui doit durer deux mois, a été sollicitée par le préfet de La Réunion qui a fait appel au ministère de l’Intérieur. Le nombre de cas signalés chaque semaine est en progression. 682 cas ont été recensés dans la semaine du 11 au 17 mars.

Selon les prévisions de l’Institut Pasteur et de Santé Publique France, le pic de l'épidémie pourrait intervenir à la mi-avril. Les autorités prévoient alors entre 800 et 1 500 cas par semaine.

Depuis début 2018, la dengue a causé cinq décès sur l’île, rappelle Réunion la 1re. De nouveaux foyers sont régulièrement repérés.