«Autisme info Service», une nouvelle plateforme pour orienter les familles

ACCOMPAGNEMENT Quelque 700.000 familles concernées disposeront, gratuitement et à partir du 2 avril, d'une ligne téléphonique dédiée et un annuaire en ligne

20 Minutes avec AFP

— 

Strasbourg le 5 novembre 2014. Dans la classe de la premiere unité d’enseignement maternelle autisme (UEMA) a l'ecole Ariane Icare au Neuhof.
Strasbourg le 5 novembre 2014. Dans la classe de la premiere unité d’enseignement maternelle autisme (UEMA) a l'ecole Ariane Icare au Neuhof. — G. Varela / 20 Minutes

Où trouver un psychiatre, un orthophoniste, un centre de diagnostic pour une personne autiste ? Souvent désemparées, les quelque 700.000 familles concernées disposeront à partir du 2 avril d’un service gratuit de conseil et d’information, via une ligne téléphonique dédiée et un annuaire en ligne.

Porté par une association fondée par des parents et financée à parité par des fonds publics et privés, « Autisme Info Service » veut apporter une « écoute » à des parents « désespérés, parce qu’ils ne savent pas qui appeler » et les orienter vers des services ou des professionnels proches de chez eux », ont expliqué les promoteurs du projet lors d’une conférence de presse ce mardi à Paris.

Un « petit phare dans la nuit des parents » d’enfant autiste

Selon un sondage Occurrence réalisé pour le compte de l’association auprès de 2.203 personnes autistes ou aidants, 97 % des personnes concernées disent avoir besoin de conseils et de services, et 78 % ont été confrontées à une situation où elles n’ont pas trouvé les informations relatives à l’accompagnement de leur proche autiste.

En outre, 38 % ont mis plus d’un an à obtenir l’information pour être dirigés vers un dispositif d’accompagnement. Or, « perdre un an, c’est une vraie perte de chance pour un enfant », a déploré Florent Chapel, qui copréside avec le comédien Samuel Le Bihan [chacun père d’un enfant autiste] l’association porteuse du projet.

« Nous ne sommes pas des magiciens, ce n’est pas nous qui allons créer des places en crèches ou à l’école, mais nous voulons aider les parents à trouver des solutions, ou au moins des bouts de solutions », a encore expliqué Florent Chapel, qui souhaite que le service devienne un « petit phare dans la nuit des parents ».

« Rattraper le retard » de la France en matière d’autisme

Cinq personnes à temps plein seront chargées de répondre à la ligne téléphonique (0800 71 40 40), ouverte du lundi au vendredi de 9 heures à 13 heures, et le mardi de 18 heures à 20 heures, et pourront transmettre les questions plus complexes à une équipe d’experts. Le service sera également accessible par chat sur le site autismeinfoservice.fr, qui inclura un annuaire des professionnels et des services.

Ce dernier outil s’insère dans le cadre de la « stratégie autisme » annoncée il y a un an par le gouvernement, et qui vise « rattraper le retard » de la France en la matière.