Troubles de l'érection: «On peut soigner la dysfonction érectile avec des ondes de choc»

SEXUALITE Pour les hommes souffrant de troubles érectiles, le traitement par ondes de choc est une nouvelle source d’espoir

Propos recueillis par Anissa Boumediene

— 

Différentes solutions permettent aujourd'hui de traiter les troubles de l'érection.
Différentes solutions permettent aujourd'hui de traiter les troubles de l'érection. — Sabrina Vani / Mood Boa/REX/SIPA
  • Après 50 ans, plus de la moitié des hommes souffriront de troubles de l’érection.
  • Le plus souvent, la dysfonction érectile est une source de souffrance psychologique pour les hommes qui sont touchés et qui ne peuvent plus jouir d’une sexualité épanouie.
  • Mais différents traitements existent, parmi lesquels un petit nouveau : les traitements par ondes de choc.

Retrouver sa virilité. Lorsque la machine ne fonctionne plus, cela peut devenir une obsession. Quand on est un homme et que l’on traverse une période de troubles érectiles, c’est toute la vie sexuelle et l’estime de soi qui s’en trouvent affectées. Car pour beaucoup, une sexualité épanouie est un facteur essentiel, gage de plénitude et de virilité.

Or, avec l’âge, le stress ou d’autres soucis de santé, des troubles de l’érection peuvent apparaître, parfois occasionnels, parfois de manière plus installée. Mais il peut être trop difficile de parler de ses problèmes d’érection tant le sujet est sensible et tabou. Pourtant, la dysfonction érectile n’est pas une fatalité. Dans Restons fermes! * (éd. Eyrolles), le Dr Sylvain Mimoun, andrologue, directeur du centre d’andrologie de l’hôpital Cochin, raconte l’histoire de Marc, un M. tout-le-monde dont le quotidien est bouleversé par l’apparition de problèmes d’érection. « Le récit, fictif, relate le parcours et la pensée des patients qui viennent me consulter en me disant : "je n’arrive plus à bander" », explique le médecin. L’occasion de faire le point sur les causes et les différents troubles érectiles, et de découvrir un tout nouveau traitement : les ondes de choc.

Les troubles de l’érection sont-ils fréquents et quelles en sont les causes ?

C’est très fréquent, et les troubles de l’érection peuvent apparaître dès le début de la vie sexuelle d’un homme. L’érection est aussi liée aux émotions, donc quand on est très jeune et que l’on découvre la sexualité, on peut être si nerveux au moment de passer à l’acte que l’on en perd son érection, ou que l’on risque d’avoir une éjaculation précoce. Et pour vous donner une idée, le plus vieux de mes patients avait 99 ans ! Mais il y a des moments plus fragiles : autour de 50 ans. Les risques de dysfonction érectile augmentent avec l’âge : environ un quart des hommes de 20 à 40 ans ont des problèmes d’érection, 40 % des hommes de 40 à 50 ans, et cela concerne plus de la moitié des hommes de plus de 50 ans.

Les causes sont multiples : elles peuvent être psychologiques, mécaniques ou dues à une maladie. Le patient fait rarement le lien entre l’affection dont il souffre – parfois parce qu’il ne sait même pas qu’il est malade — et ses problèmes d’érection. Beaucoup l’ignorent, mais le diabète peut entraîner des troubles érectiles, parce que la maladie agit sur les vaisseaux, les nerfs et les tissus, ce qui peut entraîner des problèmes d’érection. Cela peut aussi être dû à une maladie cardiovasculaire. L’un des effets secondaires du traitement va être de diminuer l’afflux sanguin. Un effet qui va se retrouver aussi au niveau de la verge et qui va donc occasionner une dysfonction érectile.

Il est souvent très difficile pour un homme de se confier sur ses problèmes d’érection, même à un médecin. A partir de quand faut-il consulter ?

La réponse est simple : il faut consulter dès que l’on n’arrive plus à faire l’amour ! L’erreur à ne pas faire est de ne rien faire, c’est une folie d’attendre.

Beaucoup d’hommes sont plongés dans un profond désarroi à cause de cela. Or, avec toutes les méthodes dont on dispose aujourd’hui pour traiter les troubles érectiles, on parvient à trouver une solution dans plus de 90 % des cas.

De nombreux traitements sont disponibles. On connaît la célèbre pilule bleue, l’implant pénien ou encore le traitement par injections dans les corps caverneux. Mais il en existe un nouveau : le traitement par ondes de choc. Comment ça fonctionne ?

Le traitement par ondes de choc est une méthode de réadaptation du corps, qui consiste à envoyer de petites ondes de choc à différents endroits du pénis, notamment sur les corps caverneux (qui permettent l’érection). Cela stimule les cellules, déclenche la création de nouveaux vaisseaux sanguins – ce que l’on appelle la néoangiogénèse — et permet ainsi une meilleure vascularisation de la verge et une meilleure pression sanguine. Le sang circule mieux dans les tissus érectiles, ce qui améliore l’érection. Le traitement s’organise au cas par cas, mais s’organise généralement en deux cycles de six séances.

C’est un traitement de fond qui pourrait permettre de guérir les troubles érectiles, de restaurer les capacités érectiles naturelles, et de retrouver la sacro-sainte érection naturelle du matin, ce qui restaure la confiance en soi. C’est différent des traitements médicamenteux qui sont certes efficaces, mais qui ne constituent que des béquilles.

Ce traitement est-il miraculeux ? Quel est son taux de réussite et est-il indiqué pour tous les hommes souffrant de dysfonction érectile ? Combien coûte-t-il, est-il remboursé ?

Ce n’est pas un traitement miracle, mais il présente de nombreux avantages : ce n’est pas un traitement médicamenteux, il n’est pas invasif, ne nécessite pas d’intervention chirurgicale et est totalement indolore et sans effets indésirables. Et c’est un traitement curatif : il résout la cause du problème érectile : une fois le traitement fini, on est guéri.

Mais ce traitement, comme les autres d’ailleurs, n’est pas efficace à 100 %, il a un taux de réussite de 70 %. Et il ne s’adresse pas à tous les hommes souffrant de dysfonction érectile. Il faut que leurs troubles soient d’origine vasculaire. Ainsi, un patient opéré d’un cancer de la prostate et dont les bandelettes vasculo-nerveuses permettant l’érection auront été sectionnées ne sera pas éligible à ce traitement.

Pour l’heure, ce traitement n’est pas pris en charge, il coûte entre 900 et 1.500 euros, c’est une somme, c’est vrai. Certains hommes trouvent que c’est cher, et d’autres disent qu’ils auraient été prêts à payer beaucoup plus. Pour certains, le traitement par ondes de choc est la solution, pour d’autres ce sera un traitement médicamenteux. L’important, c’est de consulter et de trouver la solution qui convient à chacun.

 

Restons fermes ! Après le Viagra, les nouvelles solutions scientifiques pour faire face à ses problèmes d’érection, par le Dr Sylvain Mimoun et Pacale Orfèvre-Parachini, Editions Eyrolles, en librairie le 7 février, 14,90 euros.