Des produits infantiles Modilac retirés après détection d'une salmonelle

INFECTION Ce rappel concerne environ 400.000 boîtes de 18 références de produits...

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration de produits infantiles.
Illustration de produits infantiles. — DELAHAYE CATHERINE/SIPA

La société Sodilac a rappelé ce jeudi plusieurs produits infantiles à base de protéines de riz fabriqués dans le nord de l’Espagne et distribués sous la marque Modilac après le signalement de quatre cas en France de Salmonella poona dans des selles de nourrissons.

« En accord avec la DGCCRF, Sodilac a décidé de rappeler l’ensemble des formules à base de protéines de riz au-delà des deux lots concernés à date et par précaution, l’ensemble des formules infantiles fabriquées dans l’usine concernée en Espagne, en attendant que l’origine du problème soit établie, » a précisé l’entreprise dans un communiqué.

Rapporter les boîtes en pharmacie

Ce rappel concerne environ 400.000 boîtes de 18 références de produits distribués exclusivement en pharmacie, via des associations caritatives – Restos du cœur, Médecins sans frontières, Croix-Rouge Guyane – et des sites de vente en ligne, dont le géant américain Amazon.

Les parents qui détiendraient une ou plusieurs boîtes des références concernées sont invités à ne pas les utiliser et à les rapporter à leur pharmacie habituelle ou auprès des associations concernées.

Consulter rapidement en cas de fièvre ou diarrhée

« C’est la première fois que nous menons un retrait d’une telle ampleur », explique le dirigeant de Sodilac Joris Bernard qui plaide une « attitude responsable » en respect du « principe de précaution ». « Si votre enfant présente des symptômes de type diarrhée ou fièvre, nous vous invitons à contacter rapidement votre pédiatre, votre médecin généraliste ou les urgences », précise le communiqué.

Sodilac fait partie depuis décembre 2013 du groupe fromager Savencia Fromage & Dairy, ex-Bongrain, une société cotée employant 20.000 personnes et réalisant en 2017 un chiffre d’affaires de près de 5 milliards d’euros. La maison mère détient notamment les marques Caprice des dieux, Elle & Vire et Saint Môret.