#EggHeadChallenge: Atteintes d’un cancer, elles postent leur crâne d’œuf sur Instagram… pour la bonne cause

RESEAUX SOCIAUX Inspirées par le phénomène de l’œuf le plus « liké » d’Instagram, des femmes atteintes d’un cancer ont lancé le « EggHeadChallenge » pour récolter des fonds pour la recherche contre le cancer…

Beatrice Colin

— 

Des femmes atteintes d'un cancer ont posté leur photo et lancé le #EggHeadChallenge.
Des femmes atteintes d'un cancer ont posté leur photo et lancé le #EggHeadChallenge. — A. Porrès

La simple photo d’un œuf posté sur Instagram il y a quelques semaines a recueilli plus de 50 millions de « like ». De quoi donner des idées à Amélie Porrès qui s’est dit que si des gens étaient capables de se mobiliser pour une chose aussi stupide, ils seraient aussi capables de le faire pour une bonne cause.

Il y a cinq jours, cette jeune Toulousaine atteinte d’un cancer métastatique a commencé par mettre en ligne sur le réseau social sa tête « en mode crâne d’œuf ».

« Je me suis dit que si chaque personne donne un euro par “like” ce serait génial, même si c’est difficile et que nous sommes en temps de crise. Au départ, c’était un post anodin, mais pas mal de filles ont réagi et repris mon post, en faisant le même montage photo. On en a parlé et l’idée a émergé », explique cette battante.

Solidarité entre femmes

Le #EggHeadChallenge était né. A quelques-unes, elles ont créé une cagnotte dont les fonds seront reversés à la Fondation ARC pour financer la recherche sur de nouvelles solutions thérapeutiques.

Et depuis, elles reçoivent des photos d’un peu partout, même en provenance d’Amérique. « Il y a la cagnotte, mais ce n’est pas que ça. Derrière il y a quelque chose de plus profond pour des femmes qui se sentent souvent seules. Beaucoup de femmes ne veulent pas montrer leur crâne chauve. Là, elles s’assument, elles sont belles et pleines de courage », avance Amélie, pleine d’entrain à l’idée que ce challenge puisse apporter un soutien moral à toutes celles qui vivent la même chose qu’elle.

Elle espère que la magie des réseaux sociaux soulèvera des montagnes.