Paquet neutre: Deux fois plus de fumeurs sont gênés à l'idée de sortir leurs cigarettes

TABAGISME L’arrivée du paquet neutre en France a été corrélée à une baisse historique du nombre de fumeurs…

20 Minutes avec agences

— 

Un tabagiste tient un modèle de paquet neutre le 8 septembre 2015 à Colmar, en Alsace
Un tabagiste tient un modèle de paquet neutre le 8 septembre 2015 à Colmar, en Alsace — SEBASTIEN BOZON AFP

Le paquet neutre est efficace. Imposé en 2017 en France, il a réussi à rendre la cigarette moins attirante. Il y a désormais deux fois plus de fumeurs gênés de sortir leur paquet qu’avant, 12 % en 2017 contre 6 % l’année précédente, selon une étude de Santé Publique France ce jeudi.

De plus, la part de fumeurs qui « déclare que l’aspect de leur paquet leur plaît a été divisée par trois » en un an, passant de 53 % à 16 %. Les résultats se basent sur le baromètre 2016, mené auprès de 15.000 personnes, et de 2017, pour lequel 25.000 personnes ont été sondées.

Moins de fumeurs en 2017

La gêne d’exhiber un paquet neutre est moins importante chez les 18-34 ans (8 %) que chez les 35-75 ans (14 %). De même, les gros fumeurs y sont moins sensibles que les fumeurs occasionnels. Enfin, les femmes sont plus gênées que les hommes par l’apparence du paquet (15 % contre 9 %).

L’année 2017 a aussi été marquée par une baisse historique du nombre de fumeurs : un million de moins en un an. Pour les pouvoirs publics, cette baisse est due aux nombreuses mesures antitabac : paquet neutre, hausse des prix, remboursement des substituts nicotiniques…

Une « tautologie » selon les fabricants de tabac

Ainsi, le paquet neutre « a probablement contribué […] à ''dénormaliser'' encore un peu plus les produits du tabac en France », juge Santé publique France. De son côté, le fabricant British American Tobacco (BAT) dénonce une « tautologie ». « Oui, un paquet neutre est moins attractif qu’un paquet classique. […] Mais en quoi cette évidence permet-elle de conclure que le paquet neutre conduit certains fumeurs à arrêter de fumer ? »

En 2017, les ventes de tabac sont restées stables selon BAT. « Le paquet neutre n’a eu aucun effet », estime Eric Sensi-Minautier, directeur des affaires publiques et juridiques de l’entreprise en Europe de l’Ouest. Pour lui, le paquet neutre engendre des « effets pervers » comme la complexification du travail des buralistes et la facilitation de la contrefaçon.

Ainsi, les pouvoirs publics devraient « favoriser le développement de la cigarette électronique dont on sait aujourd’hui qu’elle constitue le moyen le plus utilisé par les fumeurs pour quitter le tabac », conclut Eric Sensi-Minautier.