Etats-Unis: La population est globalement plus petite et plus grosse qu'en 1999, selon une étude

OBÉSITÉ Entre 1999 et 2016, les Américains ont pris près de 3 kg en poids et perdu quelques millimètres en taille…

20 Minutes avec agences
Illustration obésité.
Illustration obésité. — TIM SLOAN / AFP

Plus gros et plus petits : en moins de vingt ans, la silhouette des Américains s’est transformée. C’est le résultat de statistiques publiées ce jeudi par le National Center for Health Statistics.

Entre 1999 et 2016, le poids moyen, le tour de taille et l’indice de masse corporelle (IMC) ont augmenté chez les adultes, hommes comme femmes. Le rapport a étudié les données de plus de 47.000 personnes de plus de 20 ans aux Etats-Unis.

Plus de poids et moins de hauteur

En 2015-2016, un Américain pesait en moyenne 89,8 kg et une Américaine 77 kg, soit respectivement 3,8 et 3 kg de plus qu’en 1999. Sur la même période, le tour de taille des hommes s’est étiré de 99 à 102 cm, et celui des femmes a pris 5 cm, à 98 cm.

De plus, la population américaine a perdu quelques millimètres au niveau de la taille. Un Américain est passé de 175,6 à 175,4 cm en moyenne, et une Américaine de 162,1 cm à 161,7 cm.

Garder un IMC normal

Concernant l’IMC, celui des hommes est passé de 27,8 en 1999 à 29,1 en 2016. Chez les femmes, il est de 28,2, contre 27,8 auparavant. L’OMS établit le surpoids quand l’IMC dépasse 25 et l’obésité à partir d’un IMC de 30 – soit 87 kg pour une personne mesurant 1,70 m.

Selon les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC), 39,8 % des Américains, soit 93 millions de personnes sont considérés comme obèses. Maintenir un IMC « normal » a de nombreux avantages. En effet, l’obésité augmente le risque de maladies cardiovasculaires, de diabète et de différents cancers.