Qu'est-ce que la PPD, la substance présente dans presque toutes les colorations et à l'origine de réactions allergiques?

PREVENTION Une jeune femme a fait une violente réaction allergique à une substance chimique entrant dans la composition de presque toutes les colorations capillaires du commerce…

Anissa Boumediene

— 

Illustration d'une coloration de cheveux
Illustration d'une coloration de cheveux — Artursfoto / Pixabay
  • Après une coloration capillaire, une jeune femme a fait une violente réaction allergique.
  • Son visage a fortement enflé et elle a dû être hospitalisée en urgence.
  • En cause : un composé chimique présent dans sa coloration capillaire et dans presque toutes les teintures permanentes du commerce.

Sa prochaine couleur n’est pas à l’ordre du jour. Défigurée temporairement après avoir fait une violente réaction  allergique à une coloration capillaire, Estelle voudrait éviter que d’autres ne connaissent la même mésaventure. « J’ai fait une bêtise et j’ai envie de dire aux autres, ne faites pas comme moi ! », a-t-elle lancé sur Facebook, où la jeune femme de 19 ans a publié les photos de son impressionnante transformation. En cause ? Un composant allergisant contenu dans sa coloration, un produit « d’une marque célèbre » acheté au supermarché. 

Des démangeaisons au niveau du cuir chevelu, puis le haut de son crâne se met à enfler et un tour de tête qui passe de 56 à 63 cm... Mais comment un produit du commerce a-t-il pu lui causer une telle réaction ? « Il n’existe aucun produit, composé chimique ou naturel qui ait zéro risque allergique, explique à 20 Minutes le Dr Henry Pawin, dermatologue. S’agissant des produits composant les colorations capillaires, il peut y avoir des réactions fréquentes d’eczéma, d’urticaire, avec rougeurs, boursouflures et démangeaisons, décrit-il. Parfois, l’éruption cutanée peut aussi être œdémateuse, d’où le gonflement observé chez la jeune femme. On est ici dans le cas d’une allergie de contact avec la peau qui peut également être exacerbée par l’inhalation de la substance allergique. Mais la virulence de sa réaction allergique est rarissime », assure le dermatologue.

Une fois qu’on est allergique à la PPD, c’est pour la vie

Estelle a ainsi fait une réaction allergique à la PPD. Cette substance chimique, interdite en France dans les produits de maquillage, se retrouve dans de nombreux produits comme les colorations capillaires, le henné foncé ou encore des teintures pour le cuir. Peu chère, la PPD est utilisée comme colorant noir et permet ainsi d’obtenir des couleurs très foncées. Mais elle peut provoquer des réactions allergiques. C’est d’ailleurs la PPD qui a été incriminée pour les tatouages éphémères au henné noir qui ont causé de nombreuses réactions allergiques cutanées.

Et on n’est jamais à l’abri de l’allergie au PPD. A force de manipuler des colorations au quotidien, des coiffeurs, mais aussi des femmes colorant leurs cheveux, finissent avec le temps et l’exposition répétée à ces produits, par développer une allergie à la PPD. « On peut très bien supporter la PPD pendant 15 jours ou 10 ans et tout à coup devenir allergique, indiquait il y a quelques mois à RTL Info le Dr Dominique Tennstedt, dermatologue aux Cliniques universitaires Saint-Luc, en Belgique. Évidemment plus il y a des contacts avec le produit, plus vous risquez de devenir allergique », indiquait-il.

2 % de la population féminine

Lorsqu’une allergie à la PPD se déclare, « c’est à vie, notait-il. Tout nouveau contact avec la substance provoquera une réaction d’hypersensibilité. Quand on devient allergique à la PPD, on ne peut bien sûr plus se colorer les cheveux sous peine d’avoir de l’eczéma épouvantable, gravissime qui peut nécessiter une hospitalisation avec des œdèmes de la face », décrivait alors le dermatologue, soit exactement l’expérience décrite par Estelle.

Et comme Estelle, environ 2 % de la population féminine serait allergique à la PPD, alors qu’une femme sur deux se teint les cheveux. D’après le dermatologue, cette allergie à la PPD peut se déclarer à tout moment.