«Implant files»: Avez-vous été victime d'implants médicaux défaillants?

VOUS TEMOIGNEZ Une grande enquête internationale révèle que certains implants médicaux ne respectent pas les normes en vigueur, alors que les incidents liés à des implants défaillants ont doublé en France ces dix dernières années…

A.B.

— 

Une prothèse mammaire PIP retirée d'une patiente après que la membrane extérieure de l'implant s'est rompue.
Une prothèse mammaire PIP retirée d'une patiente après que la membrane extérieure de l'implant s'est rompue. — DURAND FLORENCE/SIPA

Des pacemakers défaillants, ainsi que des prothèses de hanche, des stents, des valves ou encore des prothèses mammaires qui ne respectent pas les normes sanitaires en vigueur et pouvant causer des cas de cancer, ou encore des prothèses vaginales engendrant d'atroces douleurs. Voici ce que révèlent les «  Implant Files », une enquête internationale menée dans le cadre du Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ) par plus de 250 journalistes dans 36 pays. Publiée ce dimanche, l’enquête dénonce les lacunes du contrôle des implants médicaux en Europe.

En France, selon les chiffres de l’Agence nationale de sécurité du médicament​ (ANSM), qui tient un répertoire des signalements de matériovigilance, le nombre d’incidents lié à ces implants aurait doublé en dix ans, avec plus de 18.000 cas en 2017 et environ 158.000 incidents en dix ans. Des incidents qui peuvent avoir de lourdes conséquences sur l’état de santé et la qualité de vie des patients qui ont reçu ces implants à l’intérieur même de leur corps.

Est-ce votre cas ? Avez-vous été victime d’un implant défaillant ? Quel type d’implant avez-vous reçu ? Racontez-nous comment les choses se sont passées pour vous, si vous avez ressenti des douleurs, des effets secondaires particuliers, l’impact sur votre vie quotidienne, comment le lien de cause à effet a été établi et comment l’incident a été corrigé, s’il a pu l’être.

>> Vous pouvez témoigner dans les commentaires ci-dessous ou envoyer un mail à temoignez@20minutes.fr. Vos témoignages serviront à la rédaction d’un futur article.