Cancer du poumon: Des spécialistes veulent généraliser le dépistage par scanner pour les gros fumeurs

MALADIE Un dépistage systématique pourrait permettre de sauver des milliers de vies chaque année…

20 minutes avec agence

— 

Les spécialistes souhaitent que tout gros fumeur âgé de 50 ans se fasse dépister. (illustration)
Les spécialistes souhaitent que tout gros fumeur âgé de 50 ans se fasse dépister. (illustration) — DUCLOS ALEXIS/SIPA

Une trentaine de spécialistes des pathologies pulmonaires recommandent la généralisation d’un dépistage du cancer du poumon par scanner pour les gros fumeurs âgés de 50 ans, rapporte le JDD dimanche. Les médecins considèrent qu’il est urgent de prendre en charge ce dépistage par scanner thoracique.

Ces pneumologues, oncologues et radiologues s’appuient sur une étude présentée au Canada en septembre dernier. Selon elle, la mise en place d’une politique d’examen thoracique des grands consommateurs de tabac fait chuter la mortalité par cancer du poumon de 25 % chez les hommes et de 40 à 60 % chez les femmes.

« Il y a urgence »

En France, où le cancer du poumon est le plus meurtrier des cancers, le dépistage n’a pas pris. « Il y a urgence à sensibiliser », prévient l’oncologue Gérard Zalcman. « Le dépistage est remboursé par les assurances aux Etats-Unis. Partout en Europe, de nombreuses expérimentations sont organisées et financées. Chez nous, on sent une certaine frilosité, il y en a très peu. »

Les conclusions des recherches pourraient cependant pousser la Haute Autorité de santé à modifier les programmes de dépistage. L’organisme avait refusé de généraliser les scanners en 2016 par peur des risques causés par les rayons et de trop nombreux faux diagnostics. Chaque année, 30.000 personnes décèdent d’un cancer du poumon en France.