Tuberculose bovine: Plusieurs foyers détectés en Normandie

ANIMAUX Six foyers de tuberculose ont été signalés depuis le début de l’année dans des élevages bovins du Calvados et de l’Orne…

20 Minutes avec agence

— 

Plusieurs foyers de tuberculose bovine ont été détectés en Normandie.
Plusieurs foyers de tuberculose bovine ont été détectés en Normandie. — MATHIEU PATTIER/SIPA

La maladie s’installe progressivement. Six nouveaux foyers de tuberculose bovine sont apparus en Normandie depuis le début de l’année. Cinq dans le Calvados (avec six bêtes malades, dont deux dans la même commune) et un dans l’Orne, rapporte Ouest-France, ce jeudi. Ces troupeaux ont été abattus

En avril déjà, la plateforme d’épidémiosurveillance en santé animale (ESA) avait établi à 64 le nombre de foyers de tuberculose en France dont 58 (91 %) pour la seule région de Nouvelle-Aquitaine. L’Esa avait relevé, en outre, un foyer en Haute-Corse et deux en Côte-d’Or. La Normandie vient donc rejoindre la triste cohorte des régions frappées par la maladie.

Une campagne de détection

Une vaste campagne de détection vient donc de débuter et se terminera au mois d’avril prochain. Elle devrait permettre de tester 51.000 animaux (de plus de deux ans) appartenant à 850 élevages situés dans le Calvados et 50.000 bêtes de 700 élevages dans l’Orne. Mais ces mesures de précaution vont aussi s’étendre à la Manche où cinq zones de prophylaxie renforcée (ZPR) ont été mises en place. 35.000 animaux appartenant à 425 exploitations seront dépistés.

La tuberculose bovine peut se propager à l’homme même s’il convient de relativiser puisque seulement 2 % des cas en France ont pour origine une transmission animale. Si l’épizootie se propage, la France pourrait perdre son statut de pays « indemne » et être contrainte de limiter ses exportations, rappelle Ouest-France.