Grippe: Un gène créé artificiellement serait bien plus efficace contre le virus que les vaccins

ÉTUDE Ce gène déclenche la fabrication d'un « super-anticorps » particulièrement efficace contre la maladie...

20 Minutes avec agence

— 

Illustration d'une jeune femme souffrant de la grippe.
Illustration d'une jeune femme souffrant de la grippe. — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

En utilisant l’immunothérapie et la thérapie génique, des chercheurs ont développé une substance qui permettrait de lutter contre différents types de virus de la grippe. La trouvaille a été testée sur des souris, explique une étude publiée ce vendredi dans la revue Science

Des anticorps de lamas

Pour arriver à ses fins, l’équipe de chercheurs a cherché à faire fabriquer à l’organisme des anticorps luttant efficacement contre la grippe. Les scientifiques ont mis au point un gène permettant à l’organisme de développer des « super-anticorps » combinant quatre protéines différentes. Un virus contenant ce gène a ensuite été diffusé dans le nez de souris, qui ont résisté à 58 des 59 souches du virus grippal auxquelles elles ont été exposées.

Le succès est réel, mais l’arrivée chez l’homme d’une protection contre la pathologie, qui a fait 13.000 morts en France l’an dernier, n’est pas pour demain. Pour leur expérience, les chercheurs ont en effet utilisé des protéines de lamas – ces animaux disposant d’anticorps plus petits et plus faciles à manipuler. Ces mêmes anticorps pourraient s’avérer très dangereux pour l’homme.

Le sérum utilisé pour lutter contre la grippe en 2017 n’a réduit que de 40 % le risque d’attraper la maladie, rappelle le New York Times. Les autres années, ce chiffre n’a jamais dépassé les 60 %. En France, le taux d’efficacité avoisine les 54 % chez les sujets de plus de 65 ans en 2017-2018, indique LCI. Voilà pourquoi les travaux des chercheurs suscitent l’espoir.