Paludisme: Des chiens entraînés à renifler la maladie sur des chaussettes

MALADIE Après entraînement, les canidés ont réussi à repérer 70 % des chaussettes infectées…

20 Minutes avec agences

— 

Un chien (illustration).
Un chien (illustration). — PaelmerPhotoArts/Creative Commons/Pixabay.

Les cancers, le coma diabétique… et maintenant le paludisme ? Le flair des chiens semble sans limite. Des chercheurs pensent avoir réussi à dresser des canidés à renifler le paludisme chez des enfants n’ayant pas encore de symptômes grâce à… des chaussettes.

Ces scientifiques britanniques, associés à des experts de l’ONG Medical Detection Dogs en Gambie, ont présenté les résultats de leur expérience ce lundi à la conférence annuelle de la société américaine de médecine tropicale à La Nouvelle-Orléans. Les chaussettes provenaient d’enfants de Gambie, dont une partie avait été testée positifs pour le paludisme sans avoir contracté de fièvre.

Empêcher la diffusion du virus

À l’essai, les chiens ont correctement détecté 70 % des chaussettes d’enfants infectés. Le paludisme génère en effet une odeur distincte que l’odorat canin parvient apparemment à sentir, même uniquement grâce à des traces sur une chaussette. Les chercheurs pensent pouvoir améliorer encore leur technique, notamment en évitant la congélation des chaussettes comme il avait été fait ici.

L’objectif : développer un test de détection rapide, peu cher et non invasif pour détecter le paludisme. Selon Steven Lindsay, auteur principal de l’étude, la technique pourrait un jour servir dans les douanes, où des chiens sont déjà dressés « pour détecter des fruits, des légumes ou des drogues ». Une manière d’empêcher la diffusion du paludisme, et de « permettre aux gens qui ne savent pas qu’ils sont infectés […] de recevoir un médicament antipaludisme ».