L'obésité des jeunes leur ferait perdre jusqu'à 10 ans d'espérance de vie, selon une étude

SURPOIDS L'obésité de la population australienne lui ferait perdre un total de 36,3 millions d'années de vie...

20 minutes avec agence

— 

Illustration obésité.
Illustration obésité. — TIM SLOAN / AFP

Un surpoids important pourrait diminuer significativement l' espérance de vie, selon une étude publiée ce jeudi dans la revue International Journal of Obesity. Être sévèrement obèse à 20 ou 30 ans pourrait raccourcir la durée de vie de dix ans.

Les spécialistes ont développé un modèle qui leur permet de déterminer le nombre d’années de vie qu’il reste à des personnes, que ces dernières souffrent ou non de surpoids, d’obésité ou d’obésité morbide.

C’est pire chez les hommes

La méthode de calcul mise au point par les chercheurs montre que les femmes obèses au cours de leur vingtaine pouvaient perdre jusqu’à six ans d’espérance de vie et les hommes jusqu’à huit ans. Un raccourcissement supplémentaire de deux ans s’observe si l’obésité est particulièrement importante.

À l’inverse, les participants à l’étude présentant un poids sain entre 20 et 29 ans peuvent s’attendre à profiter de la vie pendant 57 années de plus pour les hommes et 60 pour les femmes.

Perte de millions d’années de vie

Au total, la population australienne actuelle s’apprête à perdre 36,3 millions d’années de vie, selon l'étude. Les hommes perdraient 27 % d’années de plus que les femmes. La situation serait par ailleurs similaire dans les autres pays développés, soulignent les chercheurs.

« Notre modèle prévoit une augmentation de l’obésité adulte de 35 % d’ici 2025 », alerte Thomas Lung, coauteur de l’étude. « Nous devons agir maintenant pour avoir une stratégie de prévention contre l’obésité visant les adultes de tous âges mais surtout les jeunes. »