L'alcool cause trois millions de décès dans le monde chaque année, selon l'OMS

ÉTUDE Trois quarts de ces décès concernent des hommes…

20 minutes avec agences

— 

Illustration alcool, bière.
Illustration alcool, bière. — KROD/WPA/SIPA

L’alcool a tué trois millions de personnes dans le monde en 2016, soit un décès sur vingt, selon un rapport de l’ Organisation mondiale de la santé (OMS) publié ce vendredi. Maladies infectieuses, accidents de la circulation, homicides, maladies cardiovasculaires : 5,3 % des décès dans le monde sont liés à l’alcool chaque année.

L’alcool fait donc plus de morts que le VIH, la tuberculose et la violence réunis. Les plus jeunes (20-29 ans) sont les plus touchés, avec 13,5 % des décès. Les hommes comptabilisent à eux seuls trois quarts des décès.

Les Européens plus gros buveurs

Sur les 3 millions de décès, 28 % étaient liés à des accidents de la route, des suicides et à des actes violents, 21 % à des troubles digestifs et 19 % à des maladies cardiovasculaires. Les autres décès étaient dus à des maladies infectieuses, des cancers ou des troubles mentaux. Plus de 200 maladies sont liées à la consommation d’alcool.

Environ 2,3 milliards de personnes dans le monde boivent de l’alcool. C’est en Europe que la consommation par habitant est la plus élevée, bien que les chiffres soient en diminution. Les plus fortes baisses ont été enregistrées en Russie, en Modalvie et en Biélorussie.

Hausse de la consommation globale

La consommation quotidienne d’alcool correspond en moyenne à 33 grammes purs, soit deux verres de vin, une bouteille de bière ou deux « shots » de spiritueux. L’OMS prévoit une hausse de la consommation globale dans le monde sur les dix prochaines années, particulièrement dans les régions du sud-est asiatique, du Pacifique occidental et sur le continent américain.

Elle « entraînera certainement une augmentation du nombre de décès et de souffrances dans le monde entier », alerte Vladimir Poznyak, docteur à l’OMS. Pour freiner cette hausse, le médecin recommande aux instances internationales sportives comme la Fifa de mettre fin au sponsoring des boissons alcoolisées.