Maladie de Parkinson: La pénurie de médicaments inquiète patients et médecins

TRAITEMENT Le Sinemet, prescrit à de très nombreux patients souffrant de la maladie de Parkinson, est en rupture de stock…

20 Minutes avec agence
— 
Illustration de plaquettes de médicaments.
Illustration de plaquettes de médicaments. — Pexels/Pixabay

Se dirige-t-on vers une pénurie de médicaments contre la maladie de Parkinson ? L’inquiétude monte chez les patients et les médecins. Le laboratoire américain qui fabrique le Sinemet, prescrit en France à 60 % des malades, a en effet annoncé être en rupture de stock depuis fin août et ne prévoit pas de réapprovisionnement avant le mois de mars 2019.



Utilisé pour réduire les effets de la maladie

Les dosages concernés sont le Sinemet 100mg/10mg comprimé, le Sinemet 250mg/25mg comprimé et le Sinemet LP 200 mg/50 mg, comprimé à libération prolongée.

La maladie de Parkinson est une maladie neurodégénérative qui touche 200.000 personnes en France. Les principaux symptômes sont des problèmes de contrôle des muscles, des tremblements, une lenteur des mouvements, une rigidité des membres. C’est justement pour réduire ces effets que le Sinemet est prescrit.

Une « prise d’otages insupportable »

Les associations de patients, réunies dans le Collectif Parkinson, dénoncent cette situation qui inflige un stress important aux patients. D’autant que ce n’est pas la première fois qu’une telle pénurie de médicaments menace. Le collectif avait déjà dénoncé ce phénomène en février dernier dans un communiqué.

L’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a annoncé, la semaine dernière, la mise en place d'un plan d'action afin d’éviter toute interruption de traitement. Elle conseille notamment aux patients de consulter au plus vite leur médecin traitant afin de trouver une solution et rappelle aussi qu’ils ne doivent en aucun cas modifier leur traitement sans un avis médical.