Des yaourts bio et des petits-suisses seraient trop sucrés selon une étude britannique

NUTRITION Seuls les yaourts nature et « à la grecque » tirent leur épingle du jeu, à l’inverse des références bio ou des produits destinés aux enfants dans lesquels les taux de sucre explosent…

20 Minutes avec agence

— 

Plusieurs références de yaourts bio seraient trop sucrées. (Illustration)
Plusieurs références de yaourts bio seraient trop sucrées. (Illustration) — M.Libert/20 Minutes

Les yaourts vendus dans les grandes surfaces britanniques contiendraient beaucoup plus de sucre qu’on pourrait l’imaginer de prime abord, y compris - et surtout - les références bio.

Ainsi, moins de 9 % de l’ensemble des produits testés et 2 % de ceux destinés aux enfants présentaient un taux de sucre suffisamment bas pour mériter le label « vert » accordé aux aliments qui correspondent aux recommandations nutritionnelles au Royaume-Uni, indique une étude publiée ce mardi dans le British Medical Journal Open.

Huit grammes de sucre dans les petits-suisses

En tout, 921 types de yaourts vendus dans cinq enseignes de supermarché en ligne ont été analysés en novembre 2016. Les chercheurs ont réparti les produits en huit catégories et seuls les yaourts nature et les laitages naturels ou à la grecque proposent une quantité de sucre acceptable et sont à privilégier.

Les résultats des analyses des autres références ont tout pour inquiéter les spécialistes de l’alimentation. Ainsi, des petits-suisses aux fruits consommés principalement par les enfants contiennent quasiment l’équivalent de 8 grammes de sucre par (très petit) pot.

Des yaourts bio aromatisés très sucrés

Autre surprise, les yaourts bio, et particulièrement ceux qui sont aromatisés, ne sont pas épargnés par le problème, bien au contraire. Ils font partie des références les plus sucrées, avec un taux moyen de 13 grammes de sucre pour 100 grammes de produit. « Les personnes qui consomment du bio le font pour se faire du bien, pour préserver leur santé, pour éviter les pesticides. Evidemment, dans ce type de produit, on ne trouvera pas de pesticides mais les industriels vont ajouter un maximum de sucre pour modifier le goût », déplore le nutritionniste Raphaël Gruman, cité par Europe 1.

Pour le spécialiste, l’industrie agro-alimentaire dupe les consommateurs. Ces derniers font confiance aux yaourts bio mais achètent en réalité des laitages qui ne sont pas si bons pour leur santé.