Scorbut: «Le retour de cette maladie s’explique notamment par des raisons économiques»

INTERVIEW Le Dr Pierre Francès, médecin généraliste à Banyuls-sur-Mer (Pyrénées-Orientales), explique pourquoi cette vieille maladie refait surface en France...

Propos recueillis par Delphine Bancaud

— 

Sensibilisation des enfants pour une consommation régulière de fruits et légumes à Paris
Sensibilisation des enfants pour une consommation régulière de fruits et légumes à Paris — Alexandre GELEBART/REA
  • Cette maladie concerne des personnes qui ne consomment pas, ou très peu, de fruits et légumes.
  • Une affection qui touche d’abord les personnes précaires, âgées ou les jeunes.
  • Mais qui se traite facilement si on réagit vite.

Une vieille maladie que l’on croyait éradiquée depuis deux siècles, mais qui fait son retour. Le scorbut revient, y compris dans les pays développés comme la France où plusieurs cas ont été identifiés au cours des derniers mois. Le Dr Pierre Francès, médecin généraliste à Banyuls-sur-Mer (Pyrénées-Orientales) qui avait diagnostiqué 48 patients atteints du scorbut en 2012, explique à 20 Minutes les raisons de recrudescence de la maladie.

Dans quels pays le scorbut est-il réapparu ?

Dans les pays en voie de développement et dans de plus en plus de pays développés. En France, aucune statistique n’est disponible sur le sujet. Mais entre 2014 et 2015, des médecins du CHU de Limoges ont identifié une dizaine de cas de scorbut parmi 63 patients carencés en vitamine C. De mon côté, dans le cadre de recherches que j’effectuais avec une étudiante entre 2009 et 2011, j’ai diagnostiqué 48 cas de scorbut sur 1.326 patients précaires examinés.

Pour quelles raisons ?

Le scorbut est la résultante d’une carence profonde et prolongée en vitamine C. Le retour du scorbut s’explique notamment par des raisons économiques, car les personnes précaires ne s’approvisionnent pas assez en fruits et légumes, ceux-ci étant trop chers et plus difficiles à préparer que de la junk food.

Existe-t-il d’autres populations à risque ?

Oui, les personnes âgées qui ne font plus leurs courses elles-mêmes et ne s'approvionnent pas assez en fruits et légumes ou qui ont du mal à les cuisiner. Et aussi les adolescents qui préfèrent s’alimenter dans les fast-foods que chez eux et consommer des plats surgelés.

Quels sont les symptômes de cette maladie ?

Les premières manifestations de la maladie apparaissent dans les un à trois mois de carence en vitamine C. Elles sont souvent buccales ; les gencives sont gonflées et saignent. Lorsque la maladie progresse,des hématomes qui signalent des hémorragies sous-cutanées peuvent apparaître sur les bras ou les jambes. 

Quelles en sont les incidences ?

Le scorbut peut entraîner une chute des dents et d’autres hémorragies. Mais l’évolution de la maladie est rarement morbide. Il est cependant nécessaire de la traiter le plus tôt possible pour en limiter les effets. 

Quels sont les traitements possibles ?

Il faut procéder à un rééquilibrage alimentaire pour accentuer l’apport de fruits et de légumes. Dans ce but, les médecins incitent les personnes précaires à sollliciter les associations humanitaires pour se fournir en fruits et légumes. Ils peuvent aussi ajouter un apport de 500 mg à 1 g de vitamines C par jour sous forme de comprimés afin de remédier plus rapidement à la carrence de vitamines C.