Pourquoi le changement climatique nuit aussi à nos poumons

PLANETE Et sans actions pour limiter les gaz à effet de serre, cela risque d’empirer…

20 Minutes avec AFP

— 

Saint Andre de Corcy,le 20 août 2018. Credit:KONRAD K./SIPA
Saint Andre de Corcy,le 20 août 2018. Credit:KONRAD K./SIPA — SIPA

«Le changement climatique a des effets sur notre santé respiratoire » et tarder à l’enrayer aura « des conséquences irréversibles sur la santé de tous », clament des sociétés médicales spécialisées en pneumologie et des ONG dans un appel publié ce vendredi.

« Durant les périodes de forte chaleur et d’humidité élevée, les symptômes peuvent se déclencher chez les personnes asthmatiques », affirment ces organisations dans une « Déclaration de Paris sur le climat, l’environnement et la santé respiratoire ».

Plus d’asthme et d’infections respiratoires

Les effets du changement climatique peuvent également être indirects : « Des inondations plus fréquentes entraînent une augmentation du taux d’humidité et des moisissures dans les espaces intérieurs, causant de l'asthme, de la rhinite allergique et certaines infections respiratoires ».

« En outre, l’amplification de la pollution de l’air, en termes de niveaux d’ozone plus élevés, réduit la fonction pulmonaire et est responsable de plusieurs effets néfastes sur le système respiratoire », assurent ces cinq organisations, dont la Société européenne des maladies respiratoires (ERS) et la Société de pneumologie de langue française (SPLF). « Des prises de décision tardives pour limiter les gaz à effet de serre et les polluants atmosphériques à courte durée de vie auront des conséquences irréversibles sur la santé de tous les citoyens », préviennent les signataires.

Une campagne de sensibilisation mi septembre

Cet appel est publié en amont du Congrès international de l’ERS organisé du 15 au 19 septembre à Paris, à l’occasion duquel sera lancée la campagne de sensibilisation « Healthy lungs for life », qui insiste sur l’importance d’avoir des poumons en bonne santé.

Un chapiteau sera dressé les 14 et 15 septembre sur le parvis de l’Hôtel de ville de Paris. Les visiteurs pourront y faire des tests de mesure du souffle et y trouver des conseils sur la façon de protéger ses poumons ou d’améliorer la qualité de l’air intérieur et extérieur.

>> A lire aussi : La pollution de l’air nous rendrait stupides, selon une étude

>> A lire aussi : Pollution de l'air: Vivre un an à Paris équivaut à fumer 183 cigarettes, selon une étude européenne