Attention à la propagation du moustique-tigre en Loire et en Haute-Loire

MOUSTIQUE Le petit insecte, originaire des forêts tropicales d’Asie du Sud-Est, avait déjà été signalé dans la périphérie de Saint-Étienne en 2015...

Alexandra Segond

— 

Le moustique-tigre est porteur de maladies graves telles que la dengue, le virus zika ou le chikungunya,
Le moustique-tigre est porteur de maladies graves telles que la dengue, le virus zika ou le chikungunya, — AP / SIPA

Petite taille mais grand risque. Facilement identifiable à ses rayures noires et blanches, le moustique-tigre se rapproche dangereusement de la Loire et de la Haute-Loire. L’insecte est déjà présent dans six départements de la région, précise France Bleu Saint-Etienne Loire, à savoir l’Ain, l’Ardèche, l’Isère, le Rhône, la Savoie et le Puy-de-Dôme.

Porteur de maladies graves

Si les spécialistes craignent autant son imminente propagation dans le reste des départements, c’est parce que le moustique-tigre est porteur de maladies graves telles que la dengue , le virus zika ou le chikungunya.

« Ce qui est sûr c’est qu’on n’arrivera pas à l’éradiquer », déplore Valérie Formisyn, chargée de la lutte contre les moustiques à l'Agence régionale de santé. Elle insiste sur la nécessité de « limiter sa propagation », en surveillant les milieux marécageux et les eaux stagnantes propices à sa reproduction.

Il faut également surveiller l’intérieur des véhicules, moyen de transport préféré du moustique-tigre pour gagner de nouveaux espaces. En cas de doute, il ne faut surtout pas hésiter à aller voir un médecin.

>> A lire aussi : Citronnelle, répulsifs, ultrasons... Comment se protéger efficacement contre les moustiques?