Sommeil: Dormir plus de 10 heures par nuit augmente de 30% le risque de mort précoce

ÉTUDE Selon les chercheurs, dormir plus de 10 heures par nuit augmenterait significativement le risque de maladie cardio-vasculaire…

20 Minutes avec agence

— 

Illustration d'un homme en train de dormir.
Illustration d'un homme en train de dormir. — OJO Images / Rex Featur/REX/SIPA

Attention aux grasses matinées qui durent, qui durent… Dormir plus de 7 à 8 heures par nuit pourrait être nuisible à la santé, selon les résultats d’une étude publiée vendredi 3 août dans le Journal of the American Heart Association.

Les chercheurs ont découvert que l’excès de sommeil pouvait conduire à une mort précoce. Pour parvenir à cette alarmante conclusion, ils ont analysé les résultats de précédentes études menées entre 1970 et 2017, impliquant au total près de 3 millions de personnes.

Des risques cardio-vasculaires

Ainsi, chez les gros dormeurs (plus de 10 heures par nuit), le risque de décès prématuré est supérieur de 30 % par rapport aux personnes qui ne dorment que 8 heures par nuit. Selon les chercheurs, dormir plus de 10 heures par nuit augmenterait de 56 % le risque de décès dû à un accident vasculaire cérébral (AVC). Concernant les maladies cardiovasculaires, le risque serait 49 % plus grand.

L’excès de sommeil peut être dû à des facteurs culturels, sociaux, psychologiques, ou encore familiaux (comme devoir s’occuper de ses enfants), précisent les auteurs de l’étude. Il peut aussi être dû à des horaires de travail irréguliers ou encore à une maladie physique ou mentale.

L’étude suggère ainsi un temps de sommeil idéal entre 7 et 8 heures par nuit. Pour prévenir les risques dus à l’hypersomnie, les chercheurs recommandent un meilleur dépistage des troubles du sommeil de la part des médecins généralistes.

>> A lire aussi : Les trois commandements pour dormir comme un bébé pendant les vacances

>> A lire aussi : Dormir une nuit de 8 heures en 20 minutes? On a testé «24/7» d’Invivo