Etats-Unis: Une épidémie de rougeole à New York a coûté 400.000 dollars

PATIENT ZERO En 2013, New York a connu sa plus grosse épidémie de rougeole en 20 ans, révèle un rapport publié le 30 juillet...

L.Br.

— 

Une seringue remplie du vaccin contre la rougeole (image d'illustration).
Une seringue remplie du vaccin contre la rougeole (image d'illustration). — Schneyder Mendoza / AFP

Une étude publiée dans la revue JAMA Pediatrics le 30 juillet 2018 revient sur les conséquences humaines et financières d’une importante épidémie de rougeole aux Etats-Unis, selon Futura Sciences.

En 2013, un jeune homme a provoqué la plus grosse contamination que la ville a connue en 20 ans. Habitant à Londres, revenu à New York pour les vacances, il est le patient zéro de l’épidémie. L’étudiant appartient à la communauté juive orthodoxe, au sein de laquelle très peu de personnes sont vaccinées.

Une maladie virale très contagieuse

Il contamine rapidement son entourage. Entre le 13 mars et le 9 juin, 3.351 personnes entrent en contact avec le virus, d’après l’étude. Parmi elles, 66 % avaient reçu deux doses de vaccins contre la maladie. En tout, 58 personnes ont contracté la rougeole, dont 45 qui avaient refusé de se faire vacciner.

La rougeole est très contagieuse et se transmet par la projection de gouttelettes de salive. Avant même de déclarer la maladie, une seule personne peut transmettre le virus à 15 à 20 individus. Les symptômes sont la toux, une rhinite, une conjonctivite, des yeux gonflés, des vomissements et des éruptions cutanées. Des complications peuvent se déclarer, qui peuvent entraîner la mort de la personne concernée. L’épidémie n’a pas entraîné de décès en 2013 à New York, mais une fausse couche et une complication par pneumonie.

Retour de la rougeole

Les chercheurs ont calculé que cette épidémie a coûté près de 400.000 dollars de dépenses en équipement et autres outils logistiques au département de la Santé et de l’hygiène de la ville. En plus, l’épidémie de rougeole de 2013 a engendré 10.054 heures de travail pour les personnels de santé.

Aux Etats-Unis, la vaccination n’est pas obligatoire et peut être évitée pour des raisons médicales ou religieuses. Même si dans certains Etats, la politique de vaccins est plus stricte pour les enfants scolarisés. La rougeole avait disparu du pays en 2000. Treize ans plus tard, cette épidémie majeure montre que le pays est toujours à risque. Les chercheurs à l’origine de l’étude espèrent pouvoir mieux prévenir la propagation des épidémies à l’avenir grâce à un plan de prévention plus efficace.

En France, la maladie a fait son retour en 2018, tuant trois personnes, dont une jeune fille de 18 ans au début de l’été. Depuis le 6 novembre 2017, 2.567 cas de rougeole ont été confirmés en France. Il n’existe pas de médicament contre ce virus. Le seul moyen efficace pour se prémunir contre la rougeole est la vaccination préventive, administrée depuis 1968.

>> A lire aussi : Épidémie. Pourquoi la rougeole s’en prend à la génération des années 1980?

>> A lire aussi : La rougeole explose en Occitanie, deuxième région la plus touchée de France

>> A lire aussi : VIDEO. Epidémie de rougeole en Nouvelle-Aquitaine. «Une course contre la montre» engagée

>> A lire aussi : VIDEO. Epidémie. «Pour éliminer la rougeole, il faut qu’au moins 95% de la population soit protégée»