Canicule: Les hôpitaux sont déjà en situation «de saturation», alerte l'urgentiste Patrick Pelloux

CHALEUR Selon Météo France, l’Hexagone va connaître en cette fin de semaine l’épisode de canicule le plus intense depuis 2006…

20 Minutes avec AFP

— 

Patrick Pelloux lors d'une conférence à l'Unesco en janvier 2017.
Patrick Pelloux lors d'une conférence à l'Unesco en janvier 2017. — LIONEL BONAVENTURE / AFP

De longues files d’attente. Et des médecins désemparés. Les hôpitaux sont déjà en « état d’alerte » et de « saturation » face à la canicule, a prévenu, jeudi, Patrick Pelloux, président de l’Association des médecins urgentistes de France (AMUF). Et cela, alors que 34 départements sont placés en vigilance orange.

« On est déjà à flux tendu, a prévenu l’urgentiste sur l’antenne de RMC/BFM TV. Ce qui se passe là, avec les afflux supplémentaires dus à la canicule, ça aggrave une situation déjà compliquée de travail dans les hôpitaux. » Interrogé pour savoir si les établissements pourraient faire face si la canicule se prolongeait comme en 2003, Patrick Pelloux a répondu par la négative.

« Non, il y a déjà une saturation notamment dans des services d’urgence qui ne sont pas touchés [par la canicule] » comme Paris ou le Sud-Est de la France. « Nous allons saturer très très vite la filière de l’aval, c’est-à-dire de l’hospitalisation. Ça veut dire que les gens vont attendre aux urgences. »

« Faire du sport maintenant, ce n’est pas raisonnable » pour Buzyn

Interrogée sur ces propos, la ministre de la Santé Agnès Buzyn, a, de son côté, voulu insisté sur la prévention. « D’abord pour éviter cet afflux aux urgences, je le répète, c’est la prévention qui compte », a-t-elle précisé à RTL, rappelant que les mesures de prévention devaient être prises « par vraiment tous les publics ».

« Depuis que la canicule s’est installée la semaine dernière, on appelle les urgentistes y compris pour des jeunes, des adolescents qui vont faire du sport et ce n’est pas raisonnable", a-t-elle observé. "Nous devons éviter de faire du sport en période de grosse chaleur, aménager les horaires des travailleurs, faire attention aux enfants, les laisser à l’ombre, les rafraîchir, les mouiller, les faire boire », a-t-elle énuméré.

>> A lire aussi : L'épisode de canicule devrait durer une semaine

>> A lire aussi : 34 départements placés en vigilance orange à la canicule