VIDEO. Drôme: Des urgences fermées trois semaines, faute de remplaçants

SANTE A Saint-Vallier, faute de médecin remplaçant, le service des urgences va fermer trois semaines en août…

M.C. avec AFP

— 

Illustration d'un accueil aux urgences.
Illustration d'un accueil aux urgences. — C. Allain / 20 Minutes

En août, pendant trois semaines, les habitants de Saint-Vallier et des alentours de cette commune drômoise ne pourront, en cas d’urgence médicale, se rendre au service habituellement dédié au centre hospitalier de la ville. Et pour cause : ce service sera purement et simplement fermé, la direction n’ayant pas réussi à trouver des médecins remplaçants.

« Les médecins intérimaires boycottent plus ou moins les hôpitaux publics, estimant que leur niveau de rémunération désormais plafonné n’est pas suffisant », explique Jean-Pierre Coulier, directeur des Hôpitaux Drôme Nord, dans une interview vidéo au Dauphiné Libéré diffusée vendredi, confirmant des informations de la presse régionale.

« C’est un problème de démographie médicale » et la « fermeture est transitoire », veut rassurer le directeur. Les urgences de Saint-Vallier étaient déjà fermées la nuit en juillet, pour les mêmes raisons. Durant la fermeture complète du service en août, les urgences vitales seront prises en charge par le 15, les autres par les urgences de Romans-sur-Isère​, l’autre site des Hôpitaux Drôme Nord.

>> A lire aussi : Hôpital: 19.000 postes de médecins non pourvus

>> A lire aussi : Seine-Maritime: Des salariés d'un hôpital psychiatrique entament une grève de la faim

​​​​