Illustration d'un fauteuil roulant ici dans les couloirs d'un hôpital.
Illustration d'un fauteuil roulant ici dans les couloirs d'un hôpital. — C. Allain / 20 Minutes

DIAGNOSTIC

Sclérose en plaques: Une étude canadienne identifie plusieurs signes avant-coureurs de la maladie

Cinq ans avant les premiers signes de la maladie, les patients ont déjà quatre fois plus de risque de subir des troubles du sommeil…

Douleurs chroniques, dépression, migraines, sommeil perturbé voilà autant de signes qui seraient symptomatiques de l’arrivée d’une sclérose en plaques. Une étude, publiée le 6 juillet dans le Multiple Sclerosis Journal, a mis en évidence l’existence de troubles précurseurs chez certaines personnes atteintes de cette maladie.

Pendant les cinq ans précédant l’apparition des premiers signes cliniques de la sclérose en plaques, les futurs malades ont jusqu’à quatre fois plus de risque de souffrir de troubles du sommeil. Ils ont deux fois plus de risque de subir une dépression, de l’anxiété ou des troubles de l’humeur. La fibromyalgie est, elle, trois fois plus fréquente chez ces malades.

Pousser encore la recherche

Les chercheurs canadiens à l’origine de l’étude ont étudié les dossiers médicaux de 14.000 personnes, diagnostiquées d’une sclérose en plaques entre 1984 et 2014. Les résultats ont été comparés aux données de 67.000 personnes en bonne santé.

« L’existence de signes avant-coureurs est bien établie pour la maladie d’Alzheimer et la maladie de Parkinson, mais il y a eu peu d’études concernant la sclérose en plaques », explique Helen Tremlett, auteure principale de l’étude. « Nous devons maintenant approfondir nos recherches : nous voulons voir s’il y a des tendances discernables liées au sexe, à l’âge ou au type de sclérose développé ».

3.000 à 5.000 nouveaux cas par an

Ces recherches pourraient permettre de diagnostiquer et de traiter la maladie le plus tôt possible. La meilleure stratégie thérapeutique pour ralentir la progression de la sclérose reste un traitement avant même l’apparition des premiers symptômes, rappelle l’American Academy of Neurology.

La sclérose en plaques est une maladie auto-immune du système nerveux. Les malades perdent peu à peu l’usage de leurs membres et présentent des troubles de la sensibilité et de la vision. La sclérose en plaques touche quelque 100.000 personnes en France. Chaque année, 3.000 à 5.000 nouveaux cas sont diagnostiqués. C’est la première cause de handicap chez le jeune adulte après les accidents de la route.

>> A lire aussi : Sclérose en plaques: L'armée française condamnée à indemniser un militaire qui a contracté la maladie après un vaccin

>> A lire aussi : Dépression: La kétamine serait bien plus efficace que les antidépresseurs