VIDEO. Aliments sans gluten: «60 millions de consommateurs» met en garde contre une tendance inquiétante

NUTRITION Bannir le gluten de son alimentation lorsque l’on n’y est pas intolérant peut provoquer des carences…

20 Minutes avec agence

— 

Des produits sans gluten dans un supermarché de Villeneuve-la-garenne, le 7 décembre 2016.
Des produits sans gluten dans un supermarché de Villeneuve-la-garenne, le 7 décembre 2016. — THOMAS SAMSON / AFP

Censés faciliter la digestion, les aliments sans gluten s’imposent aujourd’hui dans les rayons des supermarchés. Fabriqués à l’origine pour les personnes intolérantes, ces produits sont également utilisés par de nombreux autres Français pour leurs propriétés apaisantes sur la digestion.

Pourtant, leur consommation sans nécessité absolue comporte des risques. De plus, pour pallier l’absence de gluten, les industriels utilisent souvent de nombreux additifs, avertit le magazine 60 Millions de consommateurs dans son numéro du 12 juillet.

Le sans gluten privilégié par les acheteurs

Selon les résultats de l’enquête, le marché du sans gluten touche aujourd’hui un peu tous les secteurs : de la nourriture pour animaux aux produits cosmétiques. Un business qui surfe sur la défiance grandissante des consommateurs à l’égard de l’industrie agroalimentaire.

Les clients auraient ainsi tendance à privilégier les produits « sans », censés être moins nocifs. Le prix n’est pas dissuasif : ils coûtent parfois jusqu’à deux fois plus cher que des produits similaires avec gluten.

Carences et calories

Ce dont s’inquiète particulièrement 60 Millions de consommateurs – au-delà de l’inutilité de choisir ce régime quand on n’est pas intolérant – sont les dangers que représente une telle alimentation. Bannir ces protéines de son alimentation empêche le diagnostic de l’intolérance mais peut aussi induire des carences.

En outre, pour pallier l’absence de gluten, les industriels utilisent de nombreux additifs : les aliments deviennent ainsi beaucoup plus caloriques que ceux avec gluten. Certains de ces additifs pourraient provoquer, en cas de consommation à haute dose, ballonnements et diarrhées. D’où le conseil du magazine : si le gluten ne vous rend pas malade, ne le bannissez pas de votre alimentation.

>> A lire aussi : Pâtisserie, fast-food... Ils misent sur le véganisme

>> A lire aussi : Des préservatifs vegans et issus du commerce équitable désormais disponibles