VIDEO. Dépakine: On vous explique le nouveau scandale qui entoure ce médicament controversé

POLLUTION Après le scandale de santé publique lié à la Dépakine, l'entreprise Sanofi est accusée de rejeter dans l’air des produits toxiques...

Paul Blin-Kernivinen

— 

Les victimes de l'antiépileptique Dépakine vont pouvoir être indemnisées
Les victimes de l'antiépileptique Dépakine vont pouvoir être indemnisées — LODI FRANCK/SIPA

Le groupe pharmaceutique Sanofi qui produit la Dépakine, un médicament utilisé pour lutter contre l’épilepsie et les troubles bipolaires, est au cœur d’un scandale sanitaire depuis de nombreuses années. Près de 15.000 femmes enceintes auraient été « exposées » à ce médicament entre 2007 et 2014 alors que ce dernier est aujourd’hui soupçonné de provoquer chez l’enfant à naître des risques de troubles du comportement et de malformations.

Des produits cancérigènes dans l’air

Alors que les premiers dossiers d’enfants dont les mères étaient sous traitement sont traités par la justice, une nouvelle affaire «Dépakine» a éclaté ce lundi.

Selon Franceinfo et Médiapart, l'usine Sanofi de Lacq, située dans les Pyrénées-Atlantiques, émettrait des quantités astronomiques de rejets toxiques. France nature environnement estime même que l’usine rejette dans l’air jusqu’à 190.000 fois la quantité autorisée de bromopropane, une substance est classée comme cancérigène.

Ce vendredi soir, Sanofi a annoncé l'arrêt immédiat de son site responsable de rejets toxiques hors norme.