Vaccins: Michel Cymes en colère après l'annulation de la radiation d’Henri Joyeux

FAKE NEWS La radiation de l’ordre des médecins de l’activiste anti-vaccins Henri Joyaux, a été annulée en appel par le Conseil de l’ordre des médecins. Ça n’a pas plu à Michel Cymes…

Rachel Garrat-Valcarcel

— 

Michel Cymes en colère contre le Conseil de l'ordre des médecins.
Michel Cymes en colère contre le Conseil de l'ordre des médecins. — PASCAL ViLA/SIPA

Sa colère était froide mais bien réelle. Hier mercredi, dans son « Magazine de la santé », sur France 5, Michel Cymes a adressé un « carton rouge » au professeur Henri Joyeux, fer de lance des anti- vaccins en France. A moins que ce carton ne soit à destination du Conseil de l’ordre des médecins. Ce dernier, qui a pourtant souligné « l’œuvre destructrice » d’Henri Joyeux, a décidé de le réhabiliter et d’annuler sa radiation en appel.

Le médecin-star de la télévision française a souligné combien cette réhabilitation sur la forme, alors que le Conseil condamne toujours le fond, pouvait être néfaste. Henri Joyeux a « immédiatement claironné dans la presse ‘’ça prouve que j’avais raison’’ » a noté Michel Cymes, qui dénonce tout le gain médiatique que pouvait tirer Joyaux de l’affaire.

« Le poison du doute »

« C’est une victoire qui va vous permettre de continuer à instiller le poison du doute dans l’esprit de parents qui se diront que puisque vous avez été blanchi c’est bien que les vaccins sont dangereux », a-t-il estimé. Michel Cymes a conclu de manière lapidaire : « J’espère, pour vous et vos amis, que si dans quelques années un enfant venait à mourir des suites d’une infection, parce que ses parents avaient refusé un vaccin à la suite de vos pétitions ou interventions dans les médias, j’espère que ces parents, se sentant responsables, ne vous demanderont pas de rendre des comptes. Car être médecin, Monsieur Joyeux, c’est être responsable. »

>> A lire aussi : Cinq questions pour tout savoir sur les onze vaccins obligatoires depuis le 1er janvier