VIDEO. Un patient de 26 ans décède de la rougeole, le deuxième depuis le début de l'année

SANTE C’est le deuxième décès causé par la rougeole enregistré en 2018…

20 Minutes avec AFP

— 

Le virus de la rougeole vu au microscope électronique.
Le virus de la rougeole vu au microscope électronique. — C. Goldsmith - AP - Sipa

La rougeole vient de causer la mort d’un patient de 26 ans, tandis qu’un autre de 17 ans faisait l’objet d’un « pronostic réservé », a annoncé ce mercredi Santé publique France.

Ces deux patients étaient « tous deux immunodéprimés » et ont été « probablement contaminés par un proche non vacciné », a précisé l’agence de surveillance sanitaire dans son bulletin périodique.

Mais, Selon Nice Matin, le jeune azuréen emporté par la rougeole a contracté la maladie « à l’extérieur du cercle familial », car « tous ses proches étaient vaccinés pour le protéger ». Ce jeune azuréen né sans défenses immunitaires avait subi de lourds traitements qui avaient détruit ses reins. Il avait pu bénéficier d’une greffe en 2013.

Une femme décédée en février

C’est le deuxième décès causé par cette maladie en 2018, après la mort en février à Poitiers d’une mère de famille de 32 ans qui n’avait jamais été vaccinée. D’après le quotidien Nouvelle République, elle l’avait contractée au CHU, où elle avait conduit son père pour une hospitalisation.

L'insuffisance de la couverture vaccinale​ en France a favorisé cette maladie extrêmement contagieuse.

2.567 cas de rougeole enregistrés depuis novembre,

Santé publique France a fait état ce mercredi de 2.567 cas depuis novembre, avec comme départements les plus touchés la Gironde (24 % d’entre eux), la Vienne (8 %) et le Gard (6 %).

Dans 88 % des cas, les malades n’ont pas été vaccinés, ou n’ont pas reçu toutes les injections nécessaires. Et dans 22 % des cas, la rougeole occasionne une hospitalisation.

Le décès annoncé mercredi est le 22e causé par la rougeole depuis 2008.

>> A lire aussi : Épidémie: Pourquoi la rougeole s’en prend à la génération des années 1980?

>> A lire aussi : Epidémie de rougeole: Les autorités sanitaires craignent un phénomène d'ampleur si la population n'est pas vaccinée