Bretagne: Promise à la fermeture, la maternité de Guingamp pourrait être sauvée

SANTE La ministre de la Santé Agnès Buzyn a annoncé que le dossier serait réexaminé…

C.A. avec AFP

— 

Illustration d'un nouveau-né à la maternité.
Illustration d'un nouveau-né à la maternité. — PHILIPPE HUGUEN / AFP

Fermera ou fermera pas ? Promise à la fermeture en février 2019, la maternité de Guingamp (Côtes d’Armor) pourrait finalement être sauvée. La ministre de la Santé Agnès Buzyn a fait savoir que le dossier serait réexaminé lors de sa visite à Rennes samedi. Alerté par des élus lors de sa visite en Bretagne mercredi et jeudi, Emmanuel Macron avait demandé à sa ministre de se pencher sur la question.

La décision de la fermeture avait été prise par l'Agence régionale de santé, qui expliquait rencontrer de grandes difficultés à recruter « certaines professions médicales telles que la pédiatrie et l’anesthésie ». L’ARS se justifie en évoquant la fragilité de l’établissement « à assurer la sécurité des futures mamans et des nouveau-nés 24 heures sur 24 ».

Lors de son passage à Rennes samedi, la ministre a précisé qu’elle souhaitait «retravailler avec les acteurs locaux, les acteurs soignants des établissements concernés pour voir quelle serait la meilleure organisation de la filière de périnatalité sur ce territoire », d’ici la date annoncée de fermeture en février.