Les Hospices civils de Lyon renoncent à une réorganisation de la greffe du foie, très contestée par une partie du personnel

SANTE Cette réorganisation avait donné lieu à une forte mobilisation d'une partie des personnels de la Croix-Rousse...

20 Minutes avec AFP

— 

A l'hôpital de la Croix-Rousse à Lyon.
A l'hôpital de la Croix-Rousse à Lyon. — Elisa Frisullo / 20 Minutes

Leur mobilisation a porté ses fruits. Les Hospices civils de Lyon (HCL) ont annoncé jeudi soir avoir renoncé à une réorganisation de leurs activités de greffe de foie qui avait déclenché la fronde d’une partie de leurs personnels.

La direction du deuxième groupe hospitalier français avait souhaité réunir sur un même site, celui de l’hôpital Edouard Herriot, les activités de transplantation hépatique, également assurées par l’hôpital de la Croix-Rousse.

Une forte mobilisation

Cette décision avait provoqué une révolte du personnel de la Croix-Rousse​ qui a eu recours à des actions spectaculaires (descente aux flambeaux jusqu’au siège des (HCL) pour populariser sa cause.

Prenant acte d’un manque de place à Edouard Herriot, les HCL ont proposé comme alternative un « projet médical ambitieux pour la transplantation hépatique adulte, organisé à partir du site de l’hôpital de la Croix-Rousse ». Ce plan a obtenu l’avis unanime de la Commission médicale d’établissement.

« Les premiers volets du projet seront mis en oeuvre dès juillet », précisent les HCL qui regroupent 14 hôpitaux publics de Lyon et sa banlieue.

L'Hôpital de la Croix-Rousse ne digère pas la décision de fermer son centre de greffe de foie