Greffe de rein: Les patients doivent attendre de un à cinq ans en fonction des régions

INÉGALITÉS L’association de patients Renaloo a saisi le Défenseur des droits et le ministère de la Santé pour dénoncer la pratique de « la greffe de rein locale »…

20 minutes avec agence

— 

En France, plus de 14.000 personnes attendent une greffe de rein. (illustration)
En France, plus de 14.000 personnes attendent une greffe de rein. (illustration) — F.DURAND/SIPA

En France, les délais pour obtenir une greffe de rein varient de 13 à 66 mois (un à 5 ans) selon les régions, des disparités dénoncées par  Renaloo. L’association de patients a saisi le Défenseur des droits, le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) et le ministère de la Santé pour faire cesser cette pratique, rapporte Le Parisien.

Les inégalités portent sur les greffes de rein locales, un système qui consiste à prélever les deux reins d’un donneur décédé, et en conserver un pour l’attribuer d’office à un patient inscrit sur la liste d’attente locale. C’est, selon Renaloo, ce procédé qui crée des déséquilibres.

Un an à Marseille, quatre ans à Créteil

À Caen, Marseille, Poitiers ou Marseille, la durée d’attente médiane est inférieure à un an et demi. Mais elle est supérieure à 4 ans à Créteil ou Saint Louis et même 5 ans à Foch ou Tenon. La durée médiane d’attente, qui était de 31,3 mois en 2016, augmente régulièrement.

« Les critères sont plus géographiques que médicaux », regrette le néphrologue Lionel Rostaing. « Pour certains malades, cela a un impact négatif sur leur chance de survie, d’autres reçoivent des greffons de moins bonne qualité. »

Plus de 14.000 malades en attente

Le déménagement n’est pas une solution satisfaisante. Toutes les structures n’acceptent pas des malades d’ailleurs, et pour le patient, « cela signifie renoncer à l’équipe médicale à laquelle vous êtes habitué », confie une malade dans les colonnes du Parisien, qui devra attendre minimum cinq ans pour une greffe de rein.

Au 1er janvier 2018, 14.291 personnes étaient en attente d’une greffe de rein en France. À noter que depuis 2011, il est désormais possible de donner un rein de son vivant à un membre de sa famille mais aussi à un ami proche.

>> A lire aussi : Une militaire est greffée d'une oreille cultivée sur son propre avant-bras