Soins de santé remboursés à 100%: Que va annoncer Emmanuel Macron?

MESURES Le président de la République devrait annoncer ce mercredi la concrétisation d'une de ses promesses de campagne avec le remboursement à 100% de certaines lunettes, prothèses auditives et prothèses dentaires...

VRB

— 

Emmanuel Macron à l'Elysée le 22 mai 2018.
Emmanuel Macron à l'Elysée le 22 mai 2018. — ELIOT BLONDET-POOL/SIPA

Emmanuel Macron est très attendu au congrès de la Mutualité française à Montpellier. Selon Le Figaro, le président de la République s’apprête à présenter le dispositif du remboursement à 100 % des frais de santé. Après les dentistes, l’exécutif aurait enfin trouvé un accord avec les opticiens et les audioprothésistes.

Emmanuel Macron devrait aussi dévoiler des mesures très attendues pour répondre à la crise des hôpitaux, au moment où la Sécurité sociale retrouve des marges de manœuvre budgétaires.

Des prothèses auditives remboursées jusqu’à 950 euros

Dès 2021, un Français pourra donc être remboursé intégralement pour des prothèses auditives allant jusqu’à 950 euros par oreille. Si les prix du marché actuel restent supérieurs à cette tranche, le gouvernement promet que l’offre sera de qualité, avec notamment une amplification d’au moins 30 décibels, un éradicateur de bruit, un effet anti-Larsen et au moins huit canaux de réglages.

« Il n’y aura pas que des gros appareils qui se mettent derrière l’oreille, mais des mini-contours d’oreille et des appareils intra-auriculaires », indique une source proche du dossier. Ces appareils remboursés à 100 % pourront être renouvelés tous les quatre ans. Toutefois, les professionnels pourront proposer d’autres gammes de produits, plus chers, aux clients qui le souhaitent.

Des lunettes remboursées à 100 %

A partir de 2020, des lunettes avec des verres de qualité et une monture valorisée 30 euros seront remboursées à 100 %, confirme le quotidien. Elles pourront être renouvelées tous les deux ans. Selon un proche du dossier, « c’est une avancée considérable car ce sont les plus vulnérables qui seront les premiers bénéficiaires de ces mesures ».

Avec ces mesures, le gouvernement veut parler aux plus démunis qui ont tendance à renoncer aux soins, faute de moyens financiers. L’objectif de l’exécutif est de « prendre les inégalités à la racine pour essayer de les résoudre » plutôt que de les réparer par des allocations, indique-t-on à l’Elysée.

>> A lire aussi : Soins dentaires: Qu'est-ce que l'accord sur le reste à charge va changer pour les patients?

>> A lire aussi : Complémentaires santé: Le «reste à charge zéro» ne provoquera pas de hausse excessive des tarifs

>> A lire aussi : Les dentistes s’engagent à un «reste à charge zéro» pour certaines prothèses